Accueil de jour Renée-Ortin

Accueil de jour Renée-Ortin
3 bd Albert Camus 95200 Sarcelles
Tel : 01.85.46.08.41
Mail : cdj.sarcelles@ose-france.org

 

L’Accueil de Jour Renée-Ortin est le seul centre de jour en France qui peut accueillir toutes les personnes en perte d’autonomie quelle qu’en soit la cause : maladie d’Alzheimer, Parkinson, accident vasculaire cérébral (AVC), rééducation, dépression…

L’Accueil de jour dispose de 19 places par jour, une personne peut venir jusqu’à 3 fois par semaine.

Mai 2017 : 3 à 4 places par jour disponibles (en fonction des jours).

-> N’hésitez pas à nous contacter par téléphone au 01.85.46.08.41 ou par mail cdj.sarcelles@ose-france.org pour avoir plus d’information,  prendre un RDV, passer une journée d’essai sans engagement et sans certificat médical

-> Ou compléter le formulaire, une personne du centre vous recontactera.

COÛT

Le tarif d’une journée passée à l’accueil de jour est de 50,08 € comprenant le transport et les repas (collation d’accueil le matin, déjeuner, rafraichissement avant le départ). Ce coût est fixé par le département du Val d’Oise pour le début de l’année 2017.

Le département peut verser aux usagers du Val-d’Oise  l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) en fonction de leur degré de dépendance et de leur revenu, qui permet de financer tout ou partie de ce coût journalier.

JOURNÉE TYPE

10h-11h : Accueil des aînés avec collation
11h-12h15 : Ateliers thérapeutiques
12h15-12h30 : Aide à la mise en place pour le repas
12h30-14h : Repas
14h-15h : Repos ou jeux de société
15h-16h : Ateliers thérapeutiques
16h-16h30 : Rafraichissements et préparation au retour au domicile

ORIENTATION

L’orientation vers l’accueil de jour peut être réalisée par les professionnels de santé, les services intervenant au domicile, les hôpitaux de jour, les aidants ou les personnes accueillies elles-mêmes.

ADMISSION

La consultation de pré-admission est assurée par le médecin coordonnateur. A l’issue de la consultation, si l’avis médical est favorable, une journée d’essai est fixée, qui comprend :

  • Une rencontre avec l’équipe pluridisciplinaire
  • La participation aux ateliers
  • Un entretien avec la psychologue de la structure

Un rendez-vous avec l’assistante sociale peut être fixé si besoin.

ÉQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE

Elle est composée d’une équipe médicale et paramédicale : médecin-coordonateur, cadre-infirmier, psychomotricien, psychologue et d’une équipe administrative et sociale : directeur, assistante sociale, secrétaire, comptable, agent de service, et des bénévoles

ATELIERS

  • Activités sensorielles
  • Ateliers cognitifs
  • Ateliers créatifs
  • Atelier de stimulation corporelle
  • Atelier chants et musique
  • Atelier de revalorisation du corps
  • Sorties

Un programme de répit est également proposé aux proches-aidants familiaux.

Consultez la plaquette de présentation de l’accueil de jour Renée-Ortin

Consultez la plaquette de présentation de l’Aide aux aidants Renée-Ortin

photo_acc_OSE floutéeMissions
L’accueil de jour Renée-Ortin, situé à Sarcelles dans le Val-d’Oise, propose des ateliers de stimulation cognitive et un accompagnement personnalisé aux personnes en perte d’autonomie due au vieillissement, et notamment la maladie d’Alzheimer et les maladies neuro-dégénératives
Un soutien est proposé aux familles pour leur permettre de prendre du répit via  le programme d’Aide aux aidants Renée-Ortin.

Caractéristiques
Crée en 2015 pour compléter et diversifier la plateforme Alzheimer de l’OSE et répondre aux besoins croissants, le centre a la particularité d’accueillir largement les aînés en situation de dépendance de Sarcelles et du Val d’Oise. Il est implanté au cœur du quartier dit de la « Petite Jérusalem » à Sarcelles, où cohabitent de nombreuses communautés.

Public
Personnes âgées en perte d’autonomie, atteintes de la maladie  d’Alzheimer, de maladies apparentées, et plus largement de troubles de la mémoire.

Renée Ortin Krystal (1920- 2013)
Résistante dans le cadre du réseau Garel de 1941 à 1944, elle s’illustre dans le sauvetage des enfants. A partir de 1942, elle devient assistante sociale de l’OSE et assiste les familles juives étrangères. Elle travaille jusqu’en 1944 avec Andrée Salomon, la responsable nationale des assistantes sociales du réseau Garel.