Projection de « La mélodie d’Alzheimer » au centre Edith Kremsdorf

Le documentaire d’Anne Bramard-Blagny intitulé « La mélodie d’Alzheimer » est diffusé le 11 juin au Centre Edith Kremsdorf de l’OSE (à partir de 14h30). Une projection qui fait date sachant que cet établissement prend en charge des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et qu’elle rend compte d’une expérience originale menée par l’OSE. En effet, l’OSE est l’organisatrice du séjour thérapeutique, filmé par la caméra d’Anne Bramard-Blagny à l’Abbaye de La Prée (Indre). On peut y voir des personnes âgées dansant le tango, heureux, en compagnie d’une professionnelle. Ces images tendent à corroborer plusieurs études montrant les effets bénéfiques de la musique sur les personnes souffrant de troubles de la mémoire.

 

> Voir la bande-annonce de « La mélodie d’Alzheimer » : http://www.youtube.com/watch?v=KtB6uVn5DXI

Les initiatives novatrices de l’OSE: musique, tango et neurosciences pour aider nos aînés

Le Monde consacre un long article sur les recherches sur la musique dans le domaine des neurosciences et revient sur les initiatives novatrices prises par l’OSE pour aider via la musique les aînés de ses accueils de jour, atteints de troubles dégénératifs.

 

La musique aurait elle des effets tout à fait étonnants sur la mémoire?  et au-delà un retentissement plus général sur la santé des personnes âgées atteintes d’Alzheimer? C’est ce que semble bien démontrer les séjours thérapeutiques organisés par l’OSE à l’Abbaye de La Prée (Indre). Les résultats sont tellement probants, indique Le Monde, qu’ils ont fait l’objet d’un film baptisé « La mélodie d’Alzheimer ».  Dans ce documentaire, en effet, sont montrées des personnes âgées accueillies à l’OSE dansant le tango, heureux, en compagnie d’une professionnelle. Notre association, à la pointe sur ces questions, participe de très près à ces nouvelles pistes de réflexion. Ces réflexions ont été présentées lors du  colloque organisé le 11 février par la SACEM sur le thème « Musiques, sciences et santé : accord majeur »  en présence de la ministre de la Santé, Marisol Touraine, marquant ainsi une prise de conscience collective.

 

Pour en savoir plus, découvrez l’article du Monde (« De bonnes vibrations pour le cerveau »).