L’OSE, partenaire et acteur du Forum « Générations de la Shoah », ensemble pour une mémoire vivante.

 

 

 

Pour la première fois en France, un Forum a été organisé pour réunir survivants de la Shoah, enfants cachés, résistants, justes et leurs descendants. Il s’est tenu du 2 au 4 février 2019, au Mémorial de la Shoah à Paris et a rassemblé pas moins de 600 participants et 57 associations liées à la mémoire de la Shoah, dont l’OSE.

Près de 20 ateliers, dont un animé par Katy Hazan historienne de l’OSE, étaient proposés pour qu’ensemble les différentes générations de survivants discutent et réfléchissent sur le devenir de la mémoire de la Shoah. De même, durant ces journées les participants ont pu aller à la rencontre des associations qui tenaient un stand. Ainsi Fabienne Amson, Katy Hazan et plusieurs bénévoles se sont relayés pour répondre aux questions relatives à l’histoire et à l’actualité de l’OSE.

Des échanges très riches et un travail collectif à poursuivre !

 

 

 

 

 

 

27 janvier : fleurissement de la plaque à la mémoire des 64 habitants du 117 rue du Faubourg du Temple, déportés à Auschwitz en 1942-1943.

A l’occasion de la Journée de la mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité, la plaque à la mémoire des 64 habitants du 117 rue du Faubourg du Temple, déportés à Auschwitz en 1942-1943 parce que juifs, a été fleurie.

 

 

 

 

A l’initiative du COMEJD (Conseil National pour la Mémoire des Enfants Juifs Déportés), cette cérémonie s’est déroulée au siège de l’OSE en présence d’Alexandra Cordebard, Maire accompagnée de plusieurs élus du 10e arrondissement, Élise Fajgeles, députée, Jean-François Guthmann, Président de l’OSE et Patricia Sitruk, Directrice générale. Les participants se sont également recueillis en mémoire de Georges Loinger, Georges et Lili Garel héros du sauvetage des enfants juifs par l’OSE et d’Ady Fuchs rescapé des camps d’Auschwitz et de Buchenwald.  

 

 

 

 

 

 

David Perlmutter publie ses souvenirs, témoignages d’un survivant des ghettos, des camps de travail et des camps de concentration

Âgé de 80 ans, David Perlmutter publie ses souvenirs, témoignages d’un survivant des ghettos, des camps de travail et des camps de concentration.

David Perlmutter est le benjamin du groupe « des enfants de Buchenwald » que la France a accueilli en juin 1945 (il était alors âgé de 8 ans) et qui a été pris en charge par l’OSE.

 


 

Exposition virtuelle de maisons d’enfants de l’OSE au mémorial de Yad Vashem

yad vashem gd

Le mémorial israélien de Yad Vashem consacre sur son site internet une exposition virtuelle sur 3 maisons d’enfants de l’OSE qui ont cachés des jeunes juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, intitulée « Foyers d’enfants en France pendant la Shoah ».

>>>Voir l’exposition virtuelle 

>>> Voir l’article (en français) parue dans la revue de Yad Vashem 

A travers des photographies d’époque, cette exposition retrace l’histoire de la maison de Chamonix, la maison d’Izieu et la maison de Chabannes.

L’OSE est très fière que cette institution mette en avant le travail de ces femmes et ces hommes juifs et non juifs qui se sont engagées dans la clandestinités auprès de l’OSE, et d’autres institutions, pour tenter de sauver des enfants juifs menacés de déportation.

Aujourd’hui, l’OSE gère 6 maisons d’enfants à caractère social (ou foyer pour adolescents). Ces placements  visent une prise en charge globale de l’enfant ou de l’adolescent afin qu’il se (re)construise.

Plus d’informations en cliquant ici