Atelier de philosophie au centre éducatif de Fanny Loinger

Ce mois-ci, les enfants du centre socio-éducatif Fanny Loinger ont pu assister à un « goûter philo » destiné aux enfants âgés de 9 à 12 ans. La session portait sur le passé.

Cet atelier a offert aux enfants un espace d’exploration libre concernant l’importance de ce thème. Ils ont pu s’interroger sur ce que signifie le passé pour eux, pourquoi il est crucial de se souvenir, et comment ces souvenirs influencent leur présent et leur futur.

Les enfants ont fait preuve d’une grande curiosité et d’une réflexion impressionnante montrant que la philosophie peut être accessible et enrichissante à tout âge.

Ces ateliers sont essentiels car ils encouragent les enfants à développer leur pensée critique et à s’exprimer librement. Ils apprennent à écouter les différents points de vue et à formuler leurs propres idées de manière articulée.

Les éducateurs ont proposé aux enfants de partager un goûter de leur propre passé : pain beurré et carrés de chocolat, limonade…

En permettant aux enfants de poser des questions et de chercher des réponses ensemble, le centre socio-éducatif Fanny Loinger de l’OSE joue un rôle important dans leur développement intellectuel et personnel.

Audition d’Eric Ghozlan, directeur général délégué de l’OSE, à l’Assemblée nationale

Éric Ghozlan, Directeur général délégué de l’OSE, était auditionné le 21 mai à l’Assemblée nationale pour témoigner devant les députés des difficultés rencontrées par le secteur de la protection de l’enfance.

Fort de son expérience au sein du Conseil national de la protection de l’enfance et de directeur du pôle enfance de l’OSE, il est intervenu dans le cadre de la commission d’enquête parlementaire dont la députée Isabelle SANTIAGO est la rapporteure.

L’objectif : émettre des recommandations pour améliorer les politiques de protection de l’enfance en faveur de l’intérêt supérieur de l’enfant. Éric Ghozlan a mis en lumière l’histoire et l’actualité de l’OSE avant d’aborder les enjeux fondamentaux du secteur, de l’accès aux soins des enfants protégés à la revalorisation salariale des métiers du social, en passant par la demande du CNPE et des autres Conseils d’un plan Marshall pour la protection de l’enfance.Pour découvrir son intervention, cliquez ici.

Un atelier créatif sur Chagall pour les jeunes de la Maison de Draveil

Après avoir visité l’exposition immersive « Chagall, Paris – New York » à l’Atelier des Lumières en avril dernier, les enfants de la Maison de Draveil ont bénéficié d’un atelier artistique sur l’univers de Chagall. Cette activité s’inscrit dans le cadre du programme « Arts en Immersion » de la Fondation Culturespaces qui permet à des enfants vulnérables de vivre des expériences artistiques et culturelles uniques pour éveiller leur créativité.

Grâce à une médiatrice culturelle, les enfants ont découvert la vie et du travail de Chagall avant de réaliser des créations picturales. Ils ont ensuite présenté le fruit de leur travail aux jeunes et personnels de la Maison lors de la fête de fin d’année scolaire.

Bravo aux jeunes et un grand merci à la Fondation Culturespaces pour l’organisation de cet atelier !

Pour en savoir plus sur les liens entre l’artiste Marc Chagall et la Maison d’enfants de Draveil de l’OSE, découvrez l’épisode “Le saviez-vous” comment par Katy Hazan.

Bon anniversaire à Georges Loinger pour son 108e anniversaire !

 

Georges Loinger, figure emblématique de l’OSE, fête aujourd’hui ses 108 ans, entouré de ses proches et amis.

Ce 29 août, les amis et la famille se sont réunis au domicile de Georges Loinger pour une cérémonie d’anniversaire chaleureuse. Jean-François Guthmann, Président de l’OSE et Patricia Sitruk, Directrice, étaient présents aux côtés de cette figure emblématique de l’association.

À partir de la fin de l’année 1942, Georges Loinger a assuré au sein de l’OSE le passage de plusieurs centaines d’enfants juifs en Suisse. Depuis, son lien avec l’OSE est indéfectible et sa fidélité nous honore.

Au cours de sa carrière, cet ancien résistant a reçu de nombreuses distinctions, parmi lesquelles celles de Commandeur dans l’ordre des Palmes Académiques, commandeur de la Légion d’Honneur à titre militaire, Médaille de la Résistance, Croix de guerre avec palmes et Médaille d’Or du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports.

Service civique : et déjà la 9ème promotion part pour Israël.

Ils s’appellent Alix, Yaël,  Élodie,  Pauline,  Céline,  Fanny,  Anne-Coralie,  Kylan, Marion, Lindsey, Pierre, Léa, Camille et ils ont entre 20 et 24 ans.

Venus  des quatre  coins de France, de formations aussi différentes que le droit pénal, l’aérospatial ou la petite enfance, tous ces volontaires ont été  animés d’un commun  enthousiasme le 28 août, jour du départ en Israël pour y effectuer leurs missions de service civique. Le début d’une aventure humaine faite d’engagement, d’immersion dans une culture différente, et de soutien à ceux qui en ont besoin…

Pour la majorité localisées dans la région de Tel Aviv mais aussi dans le nord d’Israël à Bustan Hagalil, leurs missions réfèrent au secteur de l’Enfance et à celui du Handicap.

Pour autant, pas question de partir sans préparer ce voyage : l’OSE – opérateur et coordonnateur agréé du Service Civique depuis 2015 – qui s’investit pleinement dans le programme gouvernemental, s’est appliquée cette fois encore à préparer et organiser leur séjour par un programme spécialement orchestré par Emmanuel Darmon, Chargé de l’Action Internationale. Ainsi, depuis jeudi 23 août, les volontaires ont suivi :

  • une journée de formation aux premiers secours PSC1 (Prévention et Service Civique de niveau 1) ;
  • une préparation d’avant départ animée par Gingko – Volunteers in action sur les thèmes de l’engagement citoyen et de la vie à l’étranger.

Ils sont également rencontré et échangé avec un ancien volontaire tout juste revenu de mission : une chance pour ces jeunes en quête de bons conseils. L’occasion également pour la Secrétaire Générale, Esther Rozenkier, de  présenter aux volontaires l’association OSE et les raisons de son investissement dans le programme du service civique, suivi d’un rappel des droits et devoirs des volontaires alors qu’ils sont missionnés par la France, qui plus est, à l’étranger.

 



 

Et pour les remercier de leur enthousiasme et les encourager, l’Ambassadrice d’Israël en France, SE Aliza Bin-Nun, les a invités hier, à la veille du grand départ, pour un premier contact avec la société israélienne à base de houmous et de convivialité.

Le préfet Yannick Blanc, Président de l’Agence du Service civique, qui connaît bien ce programme vers Israël, et qui était l’invité d’honneur de l’OSE à sa dernière assemblée générale, était également venu à la rencontre des volontaires leur souhaiter bon voyage et leur rappeler le rôle qui est désormais le leur en matière de « diplomatie de la société civile ».

Dès ce soir, les partenaires de l’OSE en Israël, IVA et le Ministère des Affaires sociales, les attendent pour une préparation opérationnelle avant de rejoindre leurs lieux de mission.

Israël est depuis 2017 la seconde destination du service civique à l’étranger. Le service civique était à l’honneur dès les premiers jours de la Saison Croisée France Israël avec le Forum « Que la Jeunesse s’engage » organisé conjointement par IVA et l’OSE en Israël le 7 juin 2018.

Un voyage dans l’histoire pour deux jeunes de l’OSE !

Deux jeunes accueillis par l’OSE reviennent d’un voyage exceptionnel sur les Plages du Débarquement en Normandie, un court séjour organisé par l’OSE en partenariat avec un service pour les personnes âgées du CASIP.

 

Au cours de ce séjour intergénérationnel, ils ont ainsi découvert la plage d’Omaha Beach, le cimetière américain de Colleville-sur-Mer, la « Pointe du Hoc », mais ils ont également assisté à une projection panoramique de documentaires historiques. Sans oublier pour autant les moments privilégiés de partage autour d’un bon repas ou de balades au bord de la mer.

 

Un séjour enrichissant, plein de rencontres et de découvertes, au cours duquel ces jeunes ont pu nouer de précieux liens avec les seniors. 

 

Eric Ghozlan nommé personnalité qualifiée au sein du Conseil national de la protection de l’enfance (CNPE)

L’OSE est heureuse de féliciter Eric Ghozlan qui a été nommé mardi 31 janvier personnalité qualifiée au sein du Conseil national de la protection de l’enfance (CNPE) créé par la loi du 14 mars 2016 et présidé par Michèle Créoff. Le Conseil est chargé de proposer les orientations de la politique de protection de l’enfance, de formuler des avis sur toute question s’y rattachant et d’en évaluer la mise en œuvre.

Une nouvelle reconnaissance personnelle et collective du professionnalisme et de l’engagement des équipes éducatives de l’OSE.

Lancement du Livre “La Nuit” en CD Audio d’Elie Wiesel

_DSC0146

Jolie et émouvante soirée le 30 mai dernier dans le salon d’honneur de la Région PACA pour la présentation du CD Audio du livre d’Elie Wiesel, « La Nuit ».

A l’initiative de Josette Keisermann, Présidente de HAC (handicap Amitié Culture – Cercle d’étude Elie Wiesel), en partenariat avec l’OSE et le CRIF, cette manifestation présentait le livre majeur du prix Nobel de la paix qui raconte pour la première fois son parcours concentrationnaire.

Né en 1928 à Sighet en Transylvanie, Elie Wiesel était adolescent lorsqu’en 1944 il fut déporté avec sa famille à Auschwitz puis à Birkenau.
La Nuit est le récit de ses souvenirs : la séparation d’avec sa mère et sa petite sœur qu’il ne reverra plus jamais, le camp où avec son père il partage la faim, le froid, les coups, les tortures… et la honte de perdre sa dignité d’homme quand il ne répondra pas à son père mourant.

«La Nuit, écrivait Elie Wiesel en 1983 est un récit, un écrit à part, mais il est la source de tout ce que j’ai écrit par la suite. Le véritable thème de La Nuit est celui du sacrifice d’Isaac, le thème fondateur de l’histoire juive. Abraham veut tuer Isaac, le père veut tuer son fils, et selon une tradition légendaire le père tue en effet son fils. L’expérience de notre génération est, à l’inverse, celle du fils qui tue le père, ou plutôt qui survit au père. La Nuit est l’histoire de cette expérience.»

Publié en 1958 aux Éditions de Minuit, La Nuit est le premier ouvrage d’Elie Wiesel qui est, depuis, l’auteur de plus de quarante œuvres de fiction et de non-fiction. Prix Nobel de la paix en 1986, il est titulaire d’une chaire à l’université de Boston.

18 mai : sortie du film LE VOYAGE DE FANNY, l’histoire d’une enfant de l’ose

252348.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Le nouveau film de la réalisatrice Lola Doillon, Le Voyage de Fanny, raconte la fuite d’un groupe d’enfants juifs vers la Suisse, durant la Seconde Guerre mondiale, contraints de quitter la France pour échapper aux rafles et à la déportation.

Le film est adapté du récit autobiographique de Fanny Ben Ami (née Eil), petite fille juive allemande sauvée par l’OSE. En 1939, peu de temps après l’arrestation de son père, réfugié en France avec sa famille, Fanny, 9 ans, est envoyée dans la maison d’enfants de l’OSE, la villa Helvetia à Montmorency, en compagnie de ses jeunes sœurs Erika et Georgette. En 1940, les sœurs Eil sont  transférées en zone libre, au château de Chaumont dans la Creuse, une autre maison de l’OSE,  dans lesquelles elles passeront trois années. En 1943, à la suite de l’invasion de la zone libre par les armées italiennes et allemandes, Fanny et un groupe d’enfants, séparés des adultes qui les encadraient, doivent fuir vers la Suisse pour tenter de s’y réfugier.

 

Le Voyage de Fanny sort en salles le mercredi 18 mai 2016.

 

Pour en savoir plus, télécharger le dossier pédagogique