Le Conseil scientifique de l’OSE a tenu sa séance annuelle le mercredi 5 février.

Le Conseil scientifique de l’OSE s’est réuni en séance le mercredi 5 février dans les locaux de l’Institut IMAGINE, sous la présidence du Professeur Arnold Migus et en présence de Jean-François Guthmann, Président de notre association et de Patricia Sitruk, Directrice Générale.

La séance s’est ouverte par une présentation et un point d’étape par Denis Peschanski et Francis Eustache du programme de recherche « 13 novembre », auquel l’OSE est pleinement associé : une étude des rapports entre mémoire individuelle et mémoire collective, entre psychique et social, dont les terrains de recherche sont la 2nde Guerre mondiale et les attentats du 11 septembre 2001 et du 13 novembre 2015.

La séance s’est poursuivie par la présentation de nouvelles recherches et collaborations initiées ou à venir. Ainsi, notre partenariat avec la DILCRAH a été présenté par Donatien Levaillant, magistrat, et Johanna Barasz, déléguée adjointe à la DILCRAH, ainsi qu’Eric Ghozlan et le Dr Aviva Meimoun, en charge de l’Unité Psychotraumatismes et Résilience de l’OSE. Ce partenariat porte sur la formation des policiers et gendarmes aux psychotraumatismes liés aux actes et discours de haine racistes et antisémites.

Cette présentation a été complétée par une intervention de Céline Masson, clinicienne à l’OSE et professeur de psychologie à l’Université de Picardie Jules-Verne, et d’Isabelle De Mecquenem, professeur agrégée de philosophie, pour acter la création d’un réseau dédié aux recherches sur le racisme et l’antisémitisme, auquel l’OSE est associée.

Ces diverses présentations ont donné lieu à des échanges nourris entre les membres du Conseil scientifique.

Une nouvelle séance très riche, appelant à une nécessaire poursuite des travaux en résonance avec la pratique et l’expérience quotidienne de l’OSE.

__________________________

Qu’est-ce que le Conseil Scientifique de l’OSE ?

 

Une instance comptant aujourd’hui 41 membres, composée de personnalités reconnues pour leur expertise, dans l’ensemble des domaines d’intervention de l’OSE, et notamment dans le domaine de la gériatrie, du handicap, des neurosciences, de la psychiatrie et de l’histoire. L’instance entend répondre à trois objectifs :

➡ Aider l’OSE à avoir une vision stratégique des différents métiers qu’elle exerce en s’adossant aux meilleurs experts,

➡ Inscrire sa pratique dans une réflexion de haut niveau et dans le champ académique,

➡ Permettre à l’OSE de gagner en visibilité en direction du monde scientifique, des enseignants et des chercheurs.

 
 

OSE’s Scientific Council met on February 6th, 2019


 

The Scientific Council of OSE met on February 6th at the premises of the Ministry of Higher Education, Research and Innovation.

Chaired by Pr. Arnold Mingus, the Council includes 39 members among whom some of the most prestigious names of the French academic and scientific world, and has three functions:

> To help OSE have a strategic vision of its various activities, thanks to the support of the best experts,

> To lead its activity to a high-level reflection and on the academic field,

> To enable OSE to gain visibility in the scientific world, and among teachers and researchers.

 

The session began with the presentation of two books by former child survivors of the Buchenwald camp: « I was 15 years old: to live, survive, live again  » by Elie Buzyn, and « A childhood like no other » by David Perlmutter (watch the author’s testimony below)

 


 

Then, papers based on research in three different fields were presented by their authors:

> « The migration of Jewish children from Central Europe to France, 1938-1942 » by Laura Hobson, historian and lecturer at the Sorbonne Nouvelle,

> « Visio-consultation and its implementation at the OSE » by Lise Haddouk, psychologist at the OSE and lecturer at the University of Rouen,

> « Contribution to the study of the notion of responsibility of social and medico-social institutions and services » by Camille Guedj, PhD student in public law at Panthéon Assas University.

 

In the wake of these presentations, there were lively exchanges with the members of the Scientific Council, allowing issues of individual and collective memory and ethics to be raised.

It was a very fruitful meeting, calling for a continuation of the work, in resonance with the practice and the daily experience of the OSE.

 

Le Conseil scientifique de l’OSE réuni le 6 février 2019

 

Le Conseil scientifique de l’OSE s’est réuni en séance le mardi 6 février dans les locaux du Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

Présidée par M. Arnold Migus, Conseiller-Maître à la Cour des Comptes et ancien Directeur Général du CNRS, cette instance comptant 39 membres parmi les plus grands noms du monde académique, a trois fonctions :

> Aider l’OSE à avoir une vision stratégique des différents métiers qu’elle exerce en s’adossant aux meilleurs experts,

> Inscrire sa pratique dans une réflexion de haut niveau et dans le champ académique,

> Permettre à l’OSE de gagner en visibilité en direction du monde scientifique, des enseignants et des chercheurs.

La séance a débuté par l’animation, par Katy Hazan – historienne de l’OSE, de la présentation de deux ouvrages d’anciens enfants de l’OSE rescapés du camp de Buchenwald, celui d’Elie Buzyn (« J’avais 15 ans : vivre, survivre, revivre », en présence de l’auteur) et de David Perlmutter (« Une enfance à nulle autre pareille », témoignage de l’auteur ci-dessous).

 

 

Puis, des travaux de recherche dans trois champs différents ont donné lieu à des présentations par leurs auteurs :

> « Les migrations des enfants Juifs d’Europe centrale en France, 1938-1942 » par Laura Hobson, historienne et maître de conférence à la Sorbonne Nouvelle,

> « La visio-consultation et sa mise en œuvre à l’OSE » par Lise Haddouk, psychologue à l’OSE et maître de conférences à l’Université de Rouen,

> « Contribution à l’étude de la notion de responsabilité des établissements et services sociaux et médico-sociaux » par Camille Guedj, doctorante en droit public à l’Université Panthéon Assas.

Ces présentations ont donné lieu à des échanges nourris avec les membres du Conseil scientifique, permettant notamment de soulever des enjeux de mémoire individuelle et collective et d’éthique.

Une séance riche, appelant à une poursuite des travaux en résonance avec la pratique et l’expérience quotidienne de l’OSE.

 

Le Conseil scientifique de l’OSE s’est réuni le 2 février

La réunion annuelle du Conseil scientifique de l’OSE, présidée par le Pr Arnold Migus, s’est tenue le jeudi 2 février 2017 à l’Institut Imagine, à l’invitation du Pr Arnold Munnich.

Ce fut l’occasion de présenter les nouveaux membres de ce collège d’excellence : Blandine Kriegel, Elie Lobel, Denis Peschanski et Gabriel Waksman.

Retrouvez ici la composition du conseil scientifique de l’OSE 

 

A l’ordre du jour figuraient les points suivants :

  • -Le programme de recherche 13-11, présenté par Denis Peschanski : une étude sur 12 ans pour analyser la construction et l’évolution de la mémoire après les attentats du 13 novembre 2015 ;
  • -Le projet « Handicap rare » à la MAS Alain-Raoul Mossé, en partenariat avec les équipes du professeur Arnold Munnich, concernant de jeunes adultes souffrant de polyhandicap ;
  • -L’ouvrage Les enfants juifs et l’Assistance publique, présenté par Katy Hazan, historienne ;
  • -Un bilan des 5 premières années du Conseil scientifique de l’OSE.

C’est un honneur pour l’OSE que d’avoir à ses côtés ces éminentes personnalités du monde scientifique.