Maison d’enfants Gaby-Cohen à La Courneuve

Coordonnées

99 rue Anatole France
93120 La Courneuve

tél : 09 66 43 21 16
fax : 01 42 40 10 61

Caractéristiques

La Maison d’enfants Gaby-Cohen a ouvert en septembre 2012, suite à l’appel à projets de la Ville de Paris remporté par l’OSE. Elle prend place dans une maison de petite taille et accueille 6 jeunes garçons de 9 à 18 ans, leur permettant ainsi de vivre dans un cadre collectif, avec une prise en charge très individualisée.

La vie des enfants est rythmée par un quotidien bien rempli : ateliers éducatifs, art-thérapie, séjours de vacances, activités ludiques, temps scolaires, sorties culturelles et ludiques, activités sportives.

Mission

L’accompagnement thérapeutique est primordial dans ce projet qui s’est construit en partenariat avec le service de pédopsychiatrie du professeur David Cohen à la Pitié-Salpêtrière. La maison d’enfants Gaby Cohen vise à protéger, héberger, éduquer les enfants et adolescents confiés à l’OSE mais aussi à soutenir et accompagner les familles.

L’objectif est de redonner une cohérence et du sens au parcours souvent chaotique de l’enfant. Dans la prise en charge proposée, il s’agit en premier lieu de permettre à l’enfant ou à l’adolescent de s’exprimer, sur ce qu’il vit ou ressent de ses difficultés dans la relation familiale. Il s’agit aussi de prendre en compte l’identité culturelle et de l’histoire familiale de l’enfant, sa souffrance, reconnaître cette dernière, reconnaître celle des parents et ainsi de proposer une réflexion à chacun pour permettre le changement et /ou l’évolution vers des relations plus sereines.

Public

  • 6 garçons de 9 à 18 ans

 

Qui était…

Gaby Cohen (1923-1912)

Cette « grande Dame » a été une résistante et une femme engagée. Son diplôme de jardinière d’enfants en poche, elle est tout d’abord engagée comme éducatrice dans la maison d’enfants de l’OSE à Broût-Vernet dans l’Allier. En 1943, elle entre dans le circuit clandestin de sauvetage d’enfants et participe en 1945 à l’accueil des garçons survivants de Buchenwald.

Après un séjour aux États-Unis, en 1949 elle travaille au Joint (L’American Jewish Joint Distribution Committee) puis, au Fonds Social Juif Unifié, où elle occupe le poste d’assistante sociale chef, jusqu’à sa retraite, en 1985. Elle a reçu la médaille de la Légion d’Honneur en 2006.