L’amicale des anciens célèbre ses 20 ans d’existence

Pour fêter ses 20 ans,  l’Amicale des Anciens et Sympathisants de l’OSE a proposé un retour aux sources en invitant tous ses adhérents au château de Taverny, la Maison d’enfants Elie Wiesel, le dimanche 16 juin 2013 pour un buffet champêtre. Patricia Sitruk, Directrice générale de l’OSE, est venue souhaiter à l’Amicale un bon anniversaire s’entretenant avec chacun. Richard Josefsberg, directeur de la Maison d’enfants, accompagné de Jacky Krief, animateur dans les maisons d’enfants, Katy Hazan, directrice du service des Archives, et Fabienne Amson, directrice du service Histoire et Mémoire étaient également présents.

Le choix de la Maison de Taverny fut salué avec enthousiasme par les quelque cent « anciens » et amis, ravis de se retrouver dans ce lieu chargé de tant de souvenirs et de tant d’émotions. Quel plaisir de revoir le cèdre magnifique qui trône toujours devant la maison et sur lequel on se rappelle avoir grimpé il y a plus de 60 ans, se rasseoir sur les marches là où l’on faisait les photos « de famille », se rappeler la fenêtre de sa chambre…. Une autre surprise fut la projection sur grand écran de toutes les photos prises dans les maisons d’enfants de l’époque.

Enfin, cette fête n’aurait pas eu une telle réussite sans une dizaine de jeunes, qui vivent actuellement dans la maison d’enfants, aidant au service, échangeant quelques mots et toute l’équipe de la cuisine de la Maison Elie Wiesel qui se sont mobilisés sans compter.

amicale

Une délégation de maires israéliens reçue à l’OSE

Mercredi 12 juin, Jean-François Guthmann, Président de l’OSE et Patricia Sitruk, Directrice générale ont accueilli deux maires israéliens, l’un arabe, l’autre juif, en visite en France pour présenter leur coopération sous l’égide du Centre Guivat Haviva.

Ils ont visité le Centre de santé Elio Habib, le Centre Georges Lévy pour les enfants et les adolescents et le Centre de jour Joseph Weill pour les personnes atteintes de maladies d’Alzheimer. Le Dr Marc Cohen, Esther Rozenkier et Paul Benadhira ont présenté les actions menées par les équipes de l’OSE dans ces trois établissements.

Nazia Masrawa, maire de Kvar Kara, Ilan Sadeh, président du Conseil régional de Menashé et Yaniv Sagee, directeur exécutif de Guivat Haviva, étaient accompagnés par Renaud Lambert, responsable de l’association « Les amis de Givat Haviva-France ». Le Centre Guivat Haviva met en œuvre des programmes d’éducation pour favoriser la coexistence judéo-arabe en Israël. Il abrite notamment le Centre judéo-arabe pour la Paix. L’association Les Amis de La Paix Maintenant accompagnait également la délégation.

Ces visites ont donné lieu à des échanges riches sur la prise en charge des familles en France et dans les communautés juives et arabes d’Israël. Le Rabbin Michel Serfati a présenté l’action que mène son association en faveur de l’amitié judéo-musulmane dans les quartiers depuis plus de 10 ans et les constats qu’il tire de son expérience de terrain. Présidente du Projet Aladin, Anne-Marie Revcolevschi a également présenté cette ONG qui œuvre à mieux faire connaître la Shoah dans le monde musulman notamment par des traductions en arabe d’ouvrages sur cette période. Philippe Schil représentait la Fondation Seligmann, qui soutient des projets pour le « vivre ensemble » dans les quartiers et décerne chaque année un prix à un projet de lutte contre le racisme.

Cette rencontre a permis de réunir des acteurs de la coexistence œuvrant chacun dans leur champ de compétence. Tous partagent avec l’OSE des valeurs de solidarité, de tolérance et de paix.

Partez en colonie avec l’OSE (1er-21 août) !

Cet été, comme l’an passé, l’OSE propose un séjour à Morzine du 1er au 21 août.
« Cette colonie de vacances a été pensée comme un service à la communauté », souligne Aaron Sellem, en charge de l’organisation. Le montant du séjour est, en effet, établi en fonction du revenu des parents. Aides et facilités de paiement sont donc attribuées au cas par cas (en fonction du coefficient familial). Les « bons de vacances » CAF sont acceptés.

Description
Idéalement placé au cœur du domaine des Portes du Soleil, Morzine offre un terrain de jeux merveilleux avec d’immenses espaces de nature vierge. C’est sous l’aile de l’Oiseau bleu, vaste et confortable chalet à Morzine (Haute – Savoie) que les enfants découvriront les joies de la montagne l’été. L’équipe encadrante ponctuera le temps des loisirs sportifs (piscine, rando…) par des activités liées au judaïsme. Tous les centres sont cacher, le shabbat est célébré. De nombreuses activités et animations seront proposées aux enfants.

Activités

• Sports : V.T.T. – Aqua rando – Piscine – Equitation – Camping- Rafting – Canyoning – Ski nautique – Escalade – Tennis – Football – Ping-pong…
• Grands jeux – Journées à thèmes – Excursions
• Soirées jeux – Spectacles – Projections

Public
Enfants de 6 à 16 ans.

 

Renseignements et Inscriptions : Tél : 06 24 48 08 08
Mail : colo@ose-france.org

morzine

J’OSE repart en Inde cet été !

 

Fidèle à son engagement conjuguant valeurs juives de « Tikoun Olam » (concept de réparation du monde) et humanistes, J’OSE (les jeunes avec l’OSE) organise cet été pour la 3e année consécutive un voyage d’aide au développement, dans la région de Pondichéry.

Le projet se déroule en plusieurs temps : 2 semaines d’aide au développement auprès d’enfants puis une semaine de visite.

Déroulement du séjour

Aide au développement (semaines du  5 et du 12 août) : accompagnement éducatif et médical auprès d’enfants accueillis par différentes associations (écoles, maisons d’enfants, …). Pas besoin de maîtriser la langue (le tamoul), ni d’être un professionnel de l’éducation ou de la médecine !
Visites facultatives (semaine du 19 août) : dans le sud de l’Inde (Kerala, Tamil Nadu, Cochin, Pondichéry …)

Combien ça coûte ?

Pas de frais d’inscriptions.
Il faut compter le billet d’avion (aéroport de Chennai/Madras), le logement (22-25€/nuit les 2 semaines d’aide au développement), l’alimentation, les transports, le visa, les vaccins …

Il est possible de considérer une partie des frais comme un don à l’OSE et de recevoir un CERFA (donnant lieu à une déduction sur les impôts).

Informations/inscriptions : Ylana (groupe.jose@gmail.com)

 

carte-inde

 

Que sont devenus les anciens enfants placés dans ses structures ? L’OSE présente les résultats d’une étude

Une soixantaine de personnes ont assisté à la présentation d’une étude portant sur les anciens enfants placés par l’OSE entre 1970 et 2000.

Une étude qualifiée d’« inédite » par Patricia Sitruk, Directrice générale de l’OSE, qui a souligné « que les résultats sont encourageants et bousculent certaines idées reçues ».  Objectif à terme : publier l’enquête (avant la fin de l’année).

Initiée  par Richard Josefsberg, directeur de la Maison d’enfants Elie Wiesel  à Taverny, cette étude a été coordonnée par Patrick Dubéchot, sociologue-démographe responsable du Créas (Centre de recherche et d’études en action sociale).

Ces derniers ont détaillé la méthodologie utilisée – à savoir la recherche-action – basée sur  la collaboration entre chercheurs et travailleurs sociaux avant d’en dévoiler les résultats.

Sur 898 « usagers » restés plus de 2 ans entre 1970 et 2000, 485 ont été retrouvés et contactés.

219 ont accepté de répondre aux questions fermées et ouvertes, qui portaient à la fois sur leur vécu du placement, l’impact sur leur parcours à la sortie, et sur leur insertion sociale et professionnelle. Des entretiens ont également eu lieu avec un panel d’entre eux.

En terme quantitatif, cette étude est une réussite autant par le nombre d’anciens enfants placés  retrouvés que par le taux de réponses reçues (55%).

Principaux  enseignements des données collectées

Agés de 22 à 56 ans, les personnes interrogées sont restés en moyenne 5 ans en placement.

Concernant leur vécu (données qualitatives), 80% d’entre eux sont satisfaits de l’accueil, et plus la durée du placement a été longue, plus les réponses sont positives. 65% ont gardé de très bons ou bons souvenirs de leur séjour (activités, ambiance chaleureuse, personnalités marquantes).

Une stabilité dans le placement favoriserait une insertion sociale et professionnelle supérieure à la moyenne nationale. Autrement dit, « sans la permanence des lieux et des personnes, rien n’est possible », a souligné Richard Josefsberg.

 

Retour sur le 2e congrès des communautés juives de France

Le 2e congrès des communautés juives de France organisé par le Consistoire central s’est tenu dimanche 2 juin au Palais des Congrès de Paris. Au programme de cette 2e édition : débats, conférences, ateliers… La cérémonie d’ouverture s’est déroulée  en présence du Président de la République, François Hollande.

L’OSE a reçu de nombreuses visites sur son stand au cœur du « village de la vie juive ». Jean-François Guthmann, Président de l’OSE, et Patricia Sitruk, Directrice générale, ont accueilli sur leur stand plusieurs personnalités dont Anne Hidalgo, première adjointe au Maire de Paris.

De nombreuses personnes –parmi lesquelles beaucoup d’anciens – ont manifesté leur intérêt pour l’OSE pendant la manifestation. « Les contacts tout au long de la journée avec les personnalités de la communauté, les élus, les communautés franciliennes, d’autres en région, les badauds… ont été sans aucun doute utiles pour poursuivre et développer nos actions auprès des familles de la communauté juive et au-delà », a indiqué Patricia Sitruk.

Les thèmes du judaïsme contemporain (cacherout, éducation, laïcité, antisémitisme…) et ses grands défis ont été abordés. Des débats ont également été consacrés à  « l’Europe, à ses solidarités au regard de sa diversité et de son identité ». Jacques Attali, Elie Barnavi, Ariel Wizman et autres « grands témoins » se sont exprimés sur ces sujets…

P1010129-mini

De gauche à droite, Jean-François Guthmann, Anne Hidalgo, Liliane Capelle, Patricia Sitruk, et Fabienne Ansom.

Au fond, Richard Josefsberg

Présentation des résultats d’une recherche/action jeudi 6 juin à 14 heures

L’OSE convie les professionnels du secteur de l’enfance ce jeudi 6 juin à 14H à la présentation des résultats d’une recherche/action. L’étude porte sur le devenir  des enfants « placés » entre 1970 et 2000, restés plus de deux ans dans les  structures de l’OSE.

Cette étude est conduite par Richard Josefsberg, directeur de la maison d’enfants Elie Wiesel.

Participation sur simple inscription au 01 53 38 20 09.

Cet événement aura lieu au siège de l’association 117, rue du Faubourg du Temple – Paris 10ème.

L’OSE a participé à une conférence européenne sur le vieillissement actif à Vienne (Autriche)

Organisée par the European council of jewish communities,  the American jewish  joint  distribution committee et l’ESRA (association médico-sociale d’accueil des affections psychologiques liées au traumatisme),  une conférence sur le thème du vieillissement actif s’est tenue à Vienne en Autriche fin mai.  17 pays étaient représentés.

L’OSE aux côtés du Casip-Cojasor, de Passerelles, et du FSJU  faisaient partie de la délégation française.

Pour l’OSE, le docteur Marc Cohen, directeur du pôle santé  et Paul Benadhira, directeur du centre de jour Edith Kremsdorf et de l’accueil de jour Joseph Weill ont présenté les expériences sur le soin des aînés atteints de la maladie d’Alzheimer : ateliers thérapeutiques de prévention de la chute, ateliers mémoire, ateliers informatiques. Ils ont évoqué  l’ouverture de deux cafés, l’un pour les survivants de la Shoah, l’autre pour tout public âgé. Ils ont ainsi montré de quelle façon il est possible de favoriser la participation des aînés, isolés ou en institution.

Autre constat : le monde juif est innovant et les différences Est/Ouest dans l’organisation des soins sont de moins en moins marquées.

En conclusions, il est ressorti de ce congrès, que  le vieillissement ne doit pas être appréhendé uniquement comme un problème et que  la « silver economy » peut être source de révolution technologique.

Ce  rendez-vous  a  aussi  donné l’occasion de rapprochements entre associations. L’OSE va notamment étudier le développement d’échanges professionnels et de nouveaux partenariats.

L’OSE a participé au 2e congrès des communautés juives de France

Le congrès des communautés juives de France, à l’initiative du Consistoire central, s’est tenu dimanche 2 juin au Palais des Congrès de Paris. Au programme de cette 2e édition : débats, conférences, ateliers… La cérémonie d’ouverture a eu lieu en présence du Président de la République, François Hollande.

Les thèmes du judaïsme contemporain (cacherout, éducation, laïcité, antisémitisme…) et ses grands défis ont été abordés. Des débats ont également été consacrés à  « l’Europe, à ses solidarités au regard de sa diversité et de son identité ». Jacques Attali, Elie Barnavi, Ariel Wizman et autres « grands témoins » se sont exprimés sur ces sujets… De nombreux représentants des communautés et des institutions juives de France et d’Europe sont attendus lors de  cette journée.

L’OSE avait son stand au cœur du « village de la vie juive » (installé au cœur du palais des congrès aux côtés d’autres institutions juives) pour vous accueillir et répondre à toutes les questions concernant l’association.

 

 

2èmeCongrès-CJF-2-juin-2013-Plaquette-07-05-13-1

Concert pour les enfants du Centre Vivette Samuel de l’OSE en présence d’Ivry Gitlis

Les enfants accompagnés de leurs parents ont assisté mardi 21 mai à un concert

de musique classique, en présence du prestigieux violoniste Ivry GITLIS,

au Théâtre “Adyar” à Paris. Tous ont été ravis. Au programme de cette belle soirée,

un orchestre à cordes qui a interprété des oeuvres variées de Beethoven, Chostakovitch, Brahms …

Cette activité d’ouverture à la culture complète le travail d’accompagnement éducatif réalisé par l’équipe du Centre Vivette Samuel.

Le projet a été rendu possible grâce à la volonté et à l’énergie de Marie-Amélie Duval, éducatrice spécialisée au Centre Vivette Samuel et au soutien du FSJU.

 marie-amelie

Marie-Amélie Duval, éducatrice spécialisée au Centre Vivette Samuel et Ivry Gitlis, célèbre violoniste