Cérémonie en l’honneur du Grand Rabbin de France Haim Korsia au Centre Rachi

Le Président et la Directrice générale de l’OSE ont participé à la cérémonie de nomination en l’honneur du GRF d’une feuille du bel arbre de la générosité trônant sur le mur du hall du Centre Rachi.

Chaque feuille de cet arbre porte le nom d’un grand donateur ou d’un grand soutien à l’Appel Unifié porté par le FSJU – Fonds Social Juif Unifié.

C’est le soutien sans faille de Haim Korsia à ces campagnes d’appel à la générosité sous le signe de l’Unité de la communauté juive qui a été rappelé par le Président du FSJU Ariel Goldmannn, dans un chaleureux discours ponctué d’anecdotes et de complicités de longue date.

Le Grand Rabbin de France a insisté sur la complémentarité de l’action de chacun de ceux qu’il a appelé “compagnons de route de l’engagement et de la générosité” où chacun doit se réjouir des réussites de l’autre.

Sur les traces des enfants du château de Montintin

Des enfants juifs seront recueillis au château de Montintin jusqu’en 1944 • © Mémorial de la Shoah

Un article de France 3 Nouvelle-Aquitaine revient sur l’histoire méconnue des enfants Juifs du château de Montintin durant la Seconde Guerre mondiale.

Située en Haute-Vienne, la bâtisse a abrité une centaine d’enfants orphelins, menacés par les nazis.Ce sauvetage fut organisé par L’OSE, qui a décidé dès 1939 de louer des maisons reculées dans le Limousin afin d’offrir un abri à ces enfants réfugiés d’Allemagne et d’Autriche.

© Mémorial de la Shoah
© Mémorial de la Shoah

De 1940 à 1942, le château de Montintin fut un havre de paix pour les enfants qui ont pu apprendre le français et poursuivre leur scolarité. Quant aux plus âgés, ils ont profité des ateliers de cordonnerie et de menuiserie.

Découvrez cette histoire méconnue.

L’OSE avec vous tout l’été !

Nos établissements et services poursuivent leurs activités au service des personnes vulnérables. Découvrez toutes les informations sur l’ouverture de nos établissements pendant l’été :

➡ Les services de protection de l’enfance poursuivent leur accompagnement éducatif pour les jeunes et proposent des activités de vacances et de loisirs pendant l’été.

➡ Toute l’équipe du Café Des Psaumes vous accueille tout l’été du lundi au jeudi, de 14h à 18h, le vendredi de 14h à 17h pour vivre des moments de détente et de convivialité.

➡ La plateforme de soutien aux aidants des personnes en situation de handicap Communauté 360 restera en activité également tout l’été.

➡ Le centre de santé Elio Habib vous accueille sur rendez-vous pour la vaccination et les consultations médicales, de 9h à 16h30 tous les jours, fermeture de 13h à 14h, jusqu’au 29 août.

.

L’Unité Psychotrauma et Résilience de l’OSE en appui dans les écoles juives pour préparer la rentrée scolaire

L’UPR de l’OSE est intervenue à la demande de l’équipe éducative de l’école OhR Yossef au cours de la réunion pédagogique de fin d’année.

Emmanuel Sebag, psychologue à l’UPR, a notamment répondu aux questions des enseignants sur les effets de la succession des confinements sur les enfants et comment aborder la prochaine rentrée de façon plus sereine. Une intervention très appréciée, comme l’a exprimé la Directrice de l’école : “Nous avons beaucoup appris et le psychologue a vraiment bien répondu à nos attentes… Nous n’avons pas vu l’heure passer, c’était très enrichissant ! Merci encore une fois”

L’OSE mis à l’honneur par le Premier ministre

Patricia Sitruk, Directrice générale, a reçu le mercredi 7 juillet la Légion d’Honneur des mains du Premier ministre Jean Castex. Cette haute distinction remise en présence de Jean François Guthmann Président, des membres du bureau et de l’Amicale des anciens de l’OSE, est la reconnaissance d’un engagement constant, d’une carrière au service de l’intérêt général et depuis 9 ans au service de l’OSE.

Esther Senot, rescapée du camp d’Auschwitz-Birkenau, témoin inlassable pour les jeunes générations, était également décorée par le Premier ministre lors de cette même cérémonie.

Le Premier ministre avait convié à cet événement le Grand Rabbin de France, Haïm Korsia, le Président du CRIF Francis Kalifat, le Président du FSJU Ariel Goldmann et les président(e)s des principales associations de la communauté juive.

Légion d'honneur
Légion
Photo
Photo2
Photo3
Photo7
Photo8
Photo9
previous arrow
next arrow

Une fête de fin d’année pleine d’énergie à la Maison d’enfants de Luzarches

Bravant les averses annoncées, les équipes et les enfants de la Maison de Luzarches ont tenu comme chaque année leur fête de fin d’année scolaire. Les plus petits ont présenté leur spectacle proposant un voyage autour du monde à travers drapeaux et globes terrestres, en présence d’Eric Ghozlan, directeur du pôle enfance.

Bravo à toute l’équipe et aux enfants !

Assemblée générale de l’OSE 2021: une édition réussie

L’édition 2021 de notre Assemblée générale s’est déroulée à distance, jeudi 1er juillet, en présence de Jean-François Guthmann (Président), de Patricia Sitruk (Directrice générale), des administrateurs et adhérents de l’association.

Outre les résolutions réglementaires, quatre mandats d’administrateurs pour 6 ans ont été soumis au vote. Sur les 6 candidatures présentées ont été élus : Jean François Guthmann, Yonathan Arfi, Jaky Mamou, Charles Sulman. Bravo aux 4 administrateurs élus et bravo à tous les candidats !

Consultez le rapport d’activité 2020 de l’OSE.

Merci à toutes et tous de faire vivre notre association!

L’OSE à Marseille pendant et après-guerre

Katy Hazan, historienne de l’OSE, est revenue sur la mobilisation exceptionnelle de l’association à Marseille, dans un article de la revue Le temps du social publié ce mois de juin 2021.

Du sauvetage des enfants au travail médico-social, cette étude dévoile les grandes actions de l’OSE au sein de la cité phocéenne.

“Le travail social de l’OSE à Marseille pendant la guerre a montré l’urgence de la mobilisation face à une population paupérisée, puis aux abois. L’OSE organisation humanitaire, d’abord médicale a su prendre le tournant de l’illégalité, tisser des liens avec d’autres associations juives et non juives, et surtout avec la société civile. Après la guerre, l’urgence est à la reconstruction, au regroupement des familles, à la « suralimentation des enfants », mais également à la surveillance médicale pour les « transitaires » qui partent de Marseille vers Israël, surtout en 1947.”

Non coté Fonds Vivette Samuel Marseille 1. Le chirurgien du Centre Médico-social de Marseille Professeur Carcassonne avec Docteur MINOR et Mme KAYZER, assistante du Centre
Non coté Fonds OSE Occupation 1940 1944 04. Nombre de consultations médicales entre juillet 1941 et avril 1942 - centre médico-social de Marseille
Non coté Fonds UNION OSE Marseille Personnes en transit 036. Après-guerre - entrée du camp du Grand Arenas
Non coté Fonds UNION OSE Marseille Personnes en transit 045. Après-guerre - Le laboratoire de l'Hopital anglais
Non coté Fonds UNION OSE Marseille Personnes en transit 095. Panneau d'information OSE AJDC Dépistage Enfants apposé à l'entrée du centre de dépistage à Arenas
Non coté Fonds UNION OSE Marseille Personnes en transit 100. Entrée de la baraque du dépistage
Non coté Fonds UNION OSE Marseille Personnes en transit 101. Le Centre médico-social de l'OSE - La Pharmacie
OSEA_36_5 - OSEA3_36_5 - Pendant la guerre - Centre médico-social de OSE de Marseille - Madame Zimmer et Marguerite Samuel. 1941
OSEA_36_11 - OSEA3_36_11. Andrée Salomon et Herbert Katzki représentant du JOINT avec des enfants de l'hotel du Levant de Marseille en partance pour les Etats-Unis. 1941
previous arrow
next arrow

Consultez l’article dans son intégralité

En savoir plus sur le service Archives et histoire.

Avec EMH, nos aînés retrouvent le plaisir des visites d’expositions

C’est dans la joie et la bonne humeur que les adhérents du service Ecoute, Mémoire et Histoire ont visité récemment l’exposition « Tempête et naufrages. De Vernet à Courbet » au Musée de la Vie romantique de Paris.

Nos aînés ont ainsi pu découvrir un récit vivant et illustré de la tempête maritime, l’une des plus puissantes sources d’inspiration de l’univers romantique.

Une sortie qui restera dans les mémoires !

Les Indésirables, l’errance du “Saint-Louis” : le film à découvrir sur Arte

Entre le 13 mai et le 17 juin 1939 à bord du Saint-Louis, un peu plus de 937 juifs allemands fuient le Reich pour La Havane. Arrivés au large de La Havane, ils apprennent que les autorités cubaines refusent de les accueillir tout comme les États-Unis et le Canada.

Les passagers trouveront finalement refuge en Belgique, aux Pays-Bas, en France et en Grande-Bretagne grâce aux efforts du Joint et au courage du Commandant Gustav Schröder reconnu Juste parmi les Nations.

Parmi les quelques témoins intervenant dans le film, Herbert Karliner, ancien enfant de l’OSE, décédé ce 1er juin 2021. Certains des enfants du Saint-Louis seront accueillis dans les Maisons d’enfants de l’OSE dont Herbert Karliner qui nous en délivrait un témoignage émouvant il y a deux ans. Un récit à découvrir dans le n° 46 d’Osmose.

Film à retrouver en replay sur Arte.