26 janvier : fleurissement de la plaque à la mémoire des 64 habitants du 117 rue du Faubourg du Temple, déportés à Auschwitz en 1942-1943.

À l’occasion de la Journée de la mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité, la plaque à la mémoire des 64 habitants du 117 rue du Faubourg du Temple, déportés à Auschwitz en 1942-1943 parce que Juifs, a été fleurie.

À l’initiative du COMEJD (Conseil National pour la Mémoire des Enfants Juifs Déportés), cette cérémonie s’est déroulée au siège de l’OSE en présence d’Alexandra Cordebard, Maire du 10ème arrondissement, accompagnée de plusieurs élus, de Jean-François Guthmann, Président de l’OSE et de Patricia Sitruk, Directrice générale.

Intervenant dans le contexte de la commémoration du 75ème anniversaire de la libération d’Auschwitz, cette cérémonie a donné lieu à la lecture des noms des 64 habitants disparus, dont plusieurs enfants. Dans leurs discours, les intervenants ont insisté sur l’importance de la transmission de la mémoire et la promotion des valeurs universelles d’accueil et d’ouverture à l’autre. La cérémonie s’est clôturée par un commentaire assuré par Katy Hazan, historienne de l’OSE, de la fresque consacrée aux hommes et aux femmes ayant participé, au sein et aux côtés de notre association, au sauvetage des enfants juifs pendant la seconde guerre mondiale.

En savoir plus sur la mémoire à l’OSE.

Auschwitz

 

Auschwitz

 

 

 

 

 

Membre de l’Amicale des Anciens de l’OSE, Armand Bulwa publie ses mémoires.

(©️ afp.com/Bertrand Guay, « Armand Bulwa à Paris le 8 janvier 2020 »)

Ancien buchenwaldien recueillis par l’OSE au sortir de la guerre en mai 1945, Armand Bulwa publie aujourd’hui ses mémoires aux éditions de L’Archipel : « Après le bois de Hêtres ».

 

 

Engagé de longue date dans la préservation et la transmission de la mémoire, Armand Bulwa n’a eu de cesse de témoigner sur la Shoah et son histoire personnelle auprès de nombreuses institutions, notamment à l’école et auprès des jeunes générations pour qui le devoir de mémoire est essentiel.

Membre actif et pilier de notre Amicale des Anciens, Armand Bulwa témoigne depuis de nombreuses années de sa reconnaissance à l’OSE pour son engagement dans la prise en charge et l’accompagnement des enfants déportés puis internés au camp de Buchenwald.

 

 

Extrait de « Après le bois de Hêtres », aux éditions L’Archipel :

« En janvier 1945, au cœur d’un hiver très dur, les nazis prirent la décision d’évacuer le camp de Częstochowa. Nous avons dû embarquer dans des wagons à bestiaux. Dehors, on hurlait des ordres. Nous échangions des regards affolés, chargés d’incompréhension, tandis que nous parvenait le bruit des bombardements soviétiques, source d’angoisse autant que d’espoir.

Après quatre jours de ce voyage terrifiant, la moitié d’entre nous avait péri en route. Les portes se sont ouvertes sur un paysage de neige, une colline au cœur d’un bois de hêtres : Buchenwald. J’ai reçu le numéro 116.536. J’ai enfilé la chemise et le pantalon rayés. Mais je n’avais pas de ceinture pour le faire tenir… ».

Armand BULWA

 

 

En savoir plus sur la mémoire à l’OSE.

 

Alex : un parcours de réussite de l’accueil en Maison d’enfants de l’OSE à lauréat de Start-Up Adventura.

Une belle réussite pour Alex un ancien enfant accueilli dans la Maison d’enfant de Saint-Germain-en-Laye qui aujourd’hui a pu construire son projet professionnel et son projet de vie.

Alex est lauréat du programme « Start-Up Adventura » pour son projet de création d’entreprise vestimentaire, retenu parmi 500 projets présentés. Il bénéficiera d’une formation 9 mois pour accompagner le démarrage. Il y a 4 ans, l’OSE lui avait offert sa 1ère machine à coudre, un beau chemin parcouru depuis.

 

La Ville de Saint-Germain-en-Laye avec son Maire qui soutien ce projet a personnellement félicité Alex.

L’OSE est fière du parcours d’Alex et salue le travail réalisé par l’équipe de la Maison d’enfants qui l’a rendu possible.

 

En savoir plus sur l’enfance à l’OSE.

Rendez-vous le 2 février pour la Fête des Amis de l’OSE !

Événement annuel désormais incontournable, nous vous donnons rendez-vous à la salle des fêtes de la Mairie du 4è arrondissement de Paris, le dimanche 2 février 2020 de 14h à 18h, pour un après-midi musical et festif !

Du klezmer yiddish au chant oriental, en passant par des sonorités judéo-espagnole, le programme sera riche et éclectique :

🔴 Rachel Korenhof & Megumi Saita

Pour l’ouverture de la journée, la jeune altiste Rachel Korenhof et la pianiste japonaise Megumi Saita interpréteront « Suite for viola and piano » (1919) du grand compositeur Ernest Bloch (1880-1959) dont l’œuvre est profondément marquée par l’esprit hébraïque.

 

🔴 MichèleTauber & Laurent Grynszpan

 « Quand la musique chante la poésie en hébreu et en yiddish ». En hébreu le mot shir désigne à la fois le poème et le chant, l’illustration la plus célèbre en étant le Shir ha-Shirim, le Chant des Chants biblique. Ce récital de Michèle Tauber (voix) et Laurent Grynszpan (piano) propose un florilège de mélodies en hébreu et en yiddish de cette poésie.

 

🔴 Happy Hebrew Spiritual Singers

Une chorale parisienne qui fait vivre un répertoire sans cesse renouvelé aux arrangements inédits. Ainsi, des psaumes, des chants liturgiques, des cantiques, des chants hébraïques contemporains se conjuguent avec bonheur, en hébreu, en anglais, et dans bien d’autres langues avec des Negro Spirituals, du  Gospel, de la pop, de la soul, de la musique africaine, du reggae…

 

🔴 Groupe Mosaik

Le groupe MOSAIK propose Voix des diasporas, un spectacle musical et poétique qui retrace l’histoire des diasporas juives. Les chants qui en sont issus se sont transmis pour la plupart de génération en génération. Ce spectacle s’articule autour de diverses escales géographiques : Espagne, Turquie, Grèce, Bulgarie, Algérie, Roumanie, Pologne, États-Unis…

 

🔴 Alain Douieb

Fidèle de l’OSE et du Café des Psaumes, il clôturera la journée en partageant avec vous un répertoire plébiscité de tous.

Nous vous attendons nombreuses et nombreux pour soutenir l’OSE

et partager ce moment de convivialité et de bonne humeur !

 

 

Prix des billets : 15€, en vente jusqu’au 31 janvier :

📍 Au Café Des Psaumes de l’OSE / 16 ter rue des Rosiers – 75004 Paris ;

📍 Au service Écoute Mémoire Histoire de l’OSE / 44 rue Meslay – 75003 Paris ;

📍 Aux réunions de l’Amicale des Anciens, le lundi matin au siège de l’OSE, 117 rue du Faubourg du Temple – 75010 Paris.

⚠ Attention, pas de vente de billets sur place.

 

 

Retrouvez toutes les informations sur la page Facebook de l’évènement !

 

Un évènement organisé conjointement par le Café des Psaumes,

le service Écoute Mémoire Histoire et l’Amicale des Anciens de l’OSE.

 

Le Café des Psaumes Lyon Métropole fête son 3ème anniversaire.

Le Jeudi 16 janvier, 120 personnes âgées étaient réunies à Lyon pour fêter le 3ème anniversaire du Café des Psaumes Lyon-Métropole.  

Jean-François Guthmann, Président de l’OSE, et Patricia Sitruk, Directrice générale, se sont rendus à Lyon pour participer aux réjouissances et saluer la belle réussite de cet essaimage en région du modèle du Café des Psaumes de la rue des Rosiers. Ils ont été accueillis par Alain Sebban, Président du Consistoire Régional et par Henri Fitouchi, Responsable du Café lyonnais.

Comme toujours une ambiance chaleureuse animée par un duo de musique Kletzmer alternant douces ballades et rythmes enjoués.

Les deux Cafés et les trois Graines de Psaumes créés par l’OSE sont des lieux de cultures et de transmission du patrimoine culturel juif. Espaces sociaux de convivialité ils contribuent à lutter contre l’isolement des personnes âgées.

 

 

En savoir plus la mémoire à l’OSE.

L’OSE présente aux vœux 2020 de la Maire de Paris Anne Hidalgo.

Jeudi 16 janvier, la Maire de Paris a convié comme chaque année les acteurs sociaux associatifs parisiens pour leur présenter les vœux de l’ensemble de la municipalité.

Le Président et la Directrice générale étaient représentés par Eric Ghozlan, Directeur du Pôle Enfance. La Maire de Paris entourée de ses adjoints dont Dominique Versini, a rendu un hommage chaleureux à l’engagement et à la générosité des associations face aux défis que la capitale a dû relever : les attentats terroristes, la crise des réfugiés, l’incendie de Notre-Dame.

 

Célébration du 75ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau.

70 salariés de l’OSE ont participé ce dimanche 12 janvier à un voyage de la mémoire à Auschwitz-Birkenau

Organisé par le Mémorial de la Shoah, en partenariat avec le CRIF, ce voyage se tenait à quelques jours des célébrations du 75eme anniversaire de la libération du camp, en présence de Jean-François Guthmann, Président de l’OSE et de Patricia Sitruk, Directrice générale. 

La journée fut consacrée à la visite des principaux lieux de concentration et d’extermination, où fut perpétré le crime génocidaire.

Accompagnaient ce voyage Ginette Kolinka et Esther Sénot, survivantes du camp d’Auschwitz-Birkenau.

La journée s’est clôturée par une très émouvante cérémonie d’hommage aux 6 millions de Juifs victimes de la Shoah et à toutes les victimes de la barbarie nazie.

Auschwitz-Birkenau 2

 

 

En savoir plus sur la mémoire à l’OSE.

« Qu’a fait des Psaumes le peuple juif ? », une conférence de Daniel Sibony au Café des Psaumes.

Daniel Sibony vous donne rendez-vous le 16 janvier au Café des Psaumes de l’OSE pour une conférence sur le thème : Qu’a fait des psaumes le peuple juif ?

Au-delà du joli jeu de mots, à partir de quelques psaumes Daniel Sibony affinera certaines idées sur Dieu, la religion, le sionisme et l’antisémitisme.

Je consulte le programme de janvier 2020 du Café des Psaumes.

En savoir plus sur le mémoire à l’OSE.

Plusieurs articles sur l’OSE dans le numéro de la revue des E.I., L’éclaireur, consacré aux âges de la vie.

Le riche numéro 6 de la revue L’Eclaireur brasse les questions liées aux évolutions démographiques et sociologiques depuis l’enfance jusqu’au grand âge. C’est ainsi qu’on y retrouve plusieurs articles évoquant l’OSE.

Le professeur Samuel Kottek, analyse une brochure éditée par l’OSE en 1923 et destinée aux enfants juifs de Varsovie. Le texte (en yiddish) prend la forme de dix conseils simples à appliquer au quotidien. Kottek en profite pour retracer les débuts de l’action sanitaire de l’OSE.

Jean Pisanté, psychothérapeute israélien, dans un article sur l’importance du langage dans la prise en charge thérapeutique des enfants, analyse quelques scènes du film La Maison de Nina qui raconte quelques mois dans la maison de l’OSE à Taverny.

Shlomo Balsam, président de l’association Aloumim, évoque le parcours de Fanny Ben-Ami, cachée dans la zone italienne par l’OSE et dont la vie est racontée dans le film Le Voyage de Fanny.

Le Dr Marc Cohen, directeur du pôle prévention santé autonomie de l’OSE, rappelle que, dans la Bible, les héros sont les vieux ! Il explique comment le regard juif sur le vieillissement est inspirant dans la prise en charge du grand âge et souligne les défis de l’accompagnement de la population en perte d’autonomie sans jamais l’amputer de ses droits, de sa dignité et de ses choix.

À l’occasion de la parution de ce numéro de L’éclaireur, les E.I. organisent en partenariat avec l’OSE une conférence le mardi 28 janvier prochain avec le Dr Aldo Naouri : Le défi de l’éducation, à partir de 19h30 au 27, avenue de Ségur, 75007. Entrée gratuite sur inscription obligatoire par mail à leclaireur@eeif.org. Pour recevoir votre exemplaire de la revue, écrivez à cette même adresse.

l eclaireur revue conference

 

 

En savoir plus sur la mémoire à l’OSE.

Audrey Alcabes, membre actif de J’OSE, distinguée par Jewpop parmi les personnalités de l’année 2019.

Retrouvez par ici la liste complète des personnalités 2019 désignées par la rédaction de Jewpop, et dont Audrey Alcabes est lauréate au titre de son engagement au sein de JOSE.

Par jewpop.com, le 02 janvier 2020 :

 » Une belle fratrie entre Audrey, qui lorsqu’elle n’enseigne pas est guide à Auschwitz pour le Mémorial de la Shoah, yiddishisante œuvrant également au sein de J’OSE – la section des jeunes de l’OSE – et son frère Dan, créateur de “Dingues de lunettes”, qui rénove, fabrique et recycle des montures de lunettes issues d’anciens stocks de lunettes neuves et vintage, et également créateur de l’hilarante collection de fausses couvertures de livres “Sortons couverts”.

Audrey et Dan se rendent régulièrement au Sénégal pour offrir des montures et verres de lunettes aux populations des villages en manque de soins d’optique. On gardera l’œil sur eux en 2020 #Mensch&Womensch. « 

🔴 J’OSE

 » Faire partie de J’OSE depuis 10 ans, c’est m’inscrire dans la lignée d’un engagement plus que centenaire au service de notre génération et des générations futures ! « , Audrey Alcabes.

S’engager au sein des Jeunes actifs avec l’OSE – J’OSE – est une aventure collective. Notre objectif premier est de soutenir les structures de l’OSE en y apportant nos idées, nos savoir-faire, notre énergie bénévole : ciné-clubs à la Maison d’enfants de Taverny, échanges intergénérationnels avec le Café des Psaumes, accompagnement scolaire, soutien aux levées de fonds de l’OSE, mécénat de compétences, etc. Nous nous appuyons également sur la vocation sociale, éducative et sanitaire de l’OSE pour agir au niveau international : après plusieurs années de voyages de solidarité en Inde, le projet se poursuit depuis l’été dernier au Sénégal.

 

🔴 JEWPOP

Jewpop est une nouvelle porte d’entrée sur le monde juif, un miroir de ses cultures contemporaines et passées, un lieu à l’écoute de la création et de l’expression des vies juives d’aujourd’hui. Avec une ligne éditoriale volontairement large, où l’humour et le politiquement incorrect s’imposent naturellement.