fbpx
accueil > Actualités > Flambeaux de la mémoire à Yad Vashem : Fanny Ben-Ami rend hommage à l’OSE.

Flambeaux de la mémoire à Yad Vashem : Fanny Ben-Ami rend hommage à l’OSE.

Yom HaShoah 2019 : à Jérusalem parmi les six rescapés de la Shoah choisis par Yad Vashem pour allumer six flambeaux en mémoire des six millions de Juifs assassinés pendant la Shoah, Fanny Ben-Ami témoigne.

 


 

___________________________________________

 


 

Fanny Ben-Ami voit le jour le 19 mars 1930 à Baden-Baden, en Allemagne.

Quand Hitler accède au pouvoir, ses parents Erik-Hirsch et Yohanna-Hannah Eyal partent pour Paris avec leurs enfants. Quelques jours avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, son père est arrêté et enfermé dans un camp politique, puis sa mère est envoyée à Limoges. Fanny et ses sœurs sont alors placées par l’OSE au château de Chaumont, dans la Creuse, en novembre 1939.

En juillet 1942, sur dénonciation, les enfants de l’orphelinat sont dispersés : Erika et Georgette sont placées dans d’autres maisons d’enfants, Fanny rejoint sa tante Rosa. Elle fait alors ses premiers pas dans la résistance dans les Alpes.

Après avoir écouté les appels téléphoniques d’un homme d’affaires local, elle prévient d’un raid prévu par les Allemands. Fin 1943, elle prend la tête d’un groupe d’enfants que l’OSE veut faire passer clandestinement en Suisse.

Les parents de Fanny sont morts en déportation, à Auschwitz et à Lublin.

Fanny refusera la Légion d’honneur française pour son travail dans la résistance. Elle immigre en Israël en 1956 où elle rencontre son mari Benyamin z »l. Ils ont eu deux enfants et six petits-enfants.

 

Service Archives & Histoire de l’OSE
 

Tags: , ,

Les commentaires sont fermés.

WordPress Video Lightbox
%d blogueurs aiment cette page :