PHARE – la Plateforme Handicap Répit de l’OSE lance ses Cafés des Aidants à partir du 23 mai.

PHARE – la Plateforme Handicap Répit de l’OSE : 1ère structure en Île-de-France pour les aidants des personnes en situation de handicap vous attend pour ses Cafés des aidants.

 


 

> Le jeudi 23 mai de 14h à 16h, échanges et conseils sur le thème : « Prendre soin de soi pour prendre soin des autres » ;

> Le jeudi 6 juin de 14h à 16h, échanges sur le thème : « Aide à domicile et séjours de répit ».

 

Inscriptions ouvertes à toutes et à tous, par téléphone ou par email :

📞 01 48 87 91 30

📧 phare@ose-france.org

 

En savoir plus sur PHARE – la Plateforme Handicap Répit des Aidants.

 

L’OSE et le MEDEM organisent une journée commémorative au Mesnil-le-Roi.

Une commémoration a eu lieu le dimanche 12 mai au Mesnil-le-Roi où une plaque en mémoire des quatre maisons d’enfants a été dévoilée à la maison « Champfleur ».

 

En présence du Maire du Mesnil-le-Roi, des présidents de l’OSE, du MEDEM et de la Croix Rouge, les anciens enfants venus nombreux dont certains du Canada et d’Israël, ont témoigné avec beaucoup d’émotion de leur accueil après-guerre et de leur éducation dans ces Maisons d’enfants.

 

Suzanne, Paul, Albert, Georges et Albert, anciens enfants des Maisons de l’OSE et du MEDEM dévoilent la plaque commémorative.

 
Ces 4 maisons d’enfants ont été créées par l’OSE et le Cercle Amical-Arbeter Ring après la guerre pour les survivants de la Shoah : Champsfleur, India home de l’OSE puis Morris Zigman de l’Arbeter Ring (aujourd’hui un Ephad de la Croix Rouge), Les Charmilles, de l’OSE, Les Glycines, de l’OSE, Shloime Mendelsohn, de l’Arbeter Ring.
 

Enfants de la maison Les Glycines, tenue par l’OSE.

 

Des collégiennes d’un établissement de la ville lisent des extraits du journal des enfants des Maisons.

 

La Fondation pour la Mémoire de la Shoah a soutenu cette journée d’hommages.

 

Cérémonies du 8 Mai 1945 à Annemasse en l’honneur de Georges Loinger.

A l’occasion des cérémonies de commémoration du 8 Mai 1945, la ville d’Annemasse a souhaité organiser un hommage à Georges Loinger, décédé le 28 décembre 2018, héros de la Résistance et du sauvetage des enfants juifs vers la Suisse.

 


 

Une journée riche en émotions en présence de Daniel fils de Georges Loinger, de Tamar sa nièce et de Jean François Guthmann Président de l’OSE. Christian Dupessey  Maire d’Annemasse a dévoilé la plaque en souvenir de Georges Loinger et a remis à son fils la Médaille de citoyen d’honneur pour l’action héroïque de son père.

 


 


 

Meilleur Apprenti de France : un jeune accueilli à l’OSE en lice pour le titre !

Le jeune Souleyman accueilli dans la Maison d’enfants de Saint Germain a remporté successivement les Médailles d’Or départementale puis régionale du Meilleur apprenti dans le métier de la peinture.

 


 

Un grand bravo à lui pour cette superbe réussite et à toute l’équipe de la Maison d’enfants qui l’accompagne au quotidien.

 

Souleymane se prépare d’ores et déjà à concourir en juin pour décrocher le titre de Meilleur Apprenti de France.

 

Toute l’OSE soutient son champion !

 


 

Vacances de printemps sous le signe de la créativité pour les enfants du centre Andrée Salomon !

Dans le cadre de notre partenariat toujours aussi fructueux avec l’association La Source, des enfants du Service d’Accueil Éducatif Andrée Salomon (SAJE) ont vécu une semaine de vacances placée sous le signe de la créativité.

 

Dans le cadre du premier volet d’une collaboration en deux temps avec La Source, les enfants ont embarqué vers Bayonne dans une épopée itinérante menée par l’artiste graveuse Lisa Miroglio : gravure mobile, explorations des cinq sens humains et visites culturelles autour d’échanges entre les jeunes parisiens accueillis au SAJE et ceux de Maison de la Vie Citoyenne Saint Étienne de Bayonne.

 


 

Le second volet de ce projet aura lieu durant les vacances de juillet autour de la réalisation d’un double plateau de jeu sur le modèle du jeu de l’oie.

 

Bravo aux enfants et aux artistes pour leur investissement !

 


 

Pose d’une plaque commémorative à la Maison d’enfants La Forêt à Fontainebleau, dimanche 5 mai

Préfet, élus, Grand Rabbin de France, responsables communautaires de Fontainebleau se sont réunis autour des représentants de l’OSE et des anciens enfants survivants de la Shoah, pour le dévoilement d’une plaque en mémoire de la Maison d’enfants, qui a accueilli de 1945 à 1959 des orphelins de la Shoah ou des enfants revenus de déportation.

 

 Service Archives & Histoire

 

Flambeaux de la mémoire à Yad Vashem : Fanny Ben-Ami rend hommage à l’OSE.

Yom HaShoah 2019 : à Jérusalem parmi les six rescapés de la Shoah choisis par Yad Vashem pour allumer six flambeaux en mémoire des six millions de Juifs assassinés pendant la Shoah, Fanny Ben-Ami témoigne.

 


 

___________________________________________

 


 

Fanny Ben-Ami voit le jour le 19 mars 1930 à Baden-Baden, en Allemagne.

Quand Hitler accède au pouvoir, ses parents Erik-Hirsch et Yohanna-Hannah Eyal partent pour Paris avec leurs enfants. Quelques jours avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, son père est arrêté et enfermé dans un camp politique, puis sa mère est envoyée à Limoges. Fanny et ses sœurs sont alors placées par l’OSE au château de Chaumont, dans la Creuse, en novembre 1939.

En juillet 1942, sur dénonciation, les enfants de l’orphelinat sont dispersés : Erika et Georgette sont placées dans d’autres maisons d’enfants, Fanny rejoint sa tante Rosa. Elle fait alors ses premiers pas dans la résistance dans les Alpes.

Après avoir écouté les appels téléphoniques d’un homme d’affaires local, elle prévient d’un raid prévu par les Allemands. Fin 1943, elle prend la tête d’un groupe d’enfants que l’OSE veut faire passer clandestinement en Suisse.

Les parents de Fanny sont morts en déportation, à Auschwitz et à Lublin.

Fanny refusera la Légion d’honneur française pour son travail dans la résistance. Elle immigre en Israël en 1956 où elle rencontre son mari Benyamin z »l. Ils ont eu deux enfants et six petits-enfants.

 

Service Archives & Histoire de l’OSE