Communiqué de presse du 26 avril 2017 : l’APAJ et l’OSE ont signé une convention de partenariat

Michèle JABLON, Présidente de l’APAJ, association gestionnaire du foyer Le Buisson Ardent à Schiltigheim et Jean-François GUTHMANN, Président de l’OSE, ont signé une convention de partenariat. Cette convention consolide les partenariats en matière de soins et d’accompagnement des personnes en situation de handicap noués de longue date entre les équipes de chacune des deux institutions. Elle ouvre surtout de perspectives nouvelles de coopérations.

L’APAJ et l’OSE entendent ainsi renforcer les valeurs, les compétences partagées et les liens communautaires qui les unissent. La convention favorise leurs coopérations au sein du réseau des partenaires de l’OSE.    

Pour l’APAJ, ce partenariat permettra de bénéficier de l’expérience et de l’expertise de l’OSE dans ses projets d’évolution, de bénéficier du réseau et de la synergie opérationnelle de l’OSE et de répondre aux contraintes des politiques publiques.

Pour l’OSE, ce partenariat permettra de renforcer son ancrage en Alsace et plus particulièrement à Strasbourg, un territoire historique de l’OSE, et de partager les bonnes pratiques professionnelles des deux associations.

A la faveur de ce partenariat, l’APAJ et l’OSE organiseront les orientations des résidents entre établissements et établiront des échanges sur la formation du personnel et notamment sur l’histoire, la tradition et la vie juive.

Les membres des conseils d’administration de chacune des associations, Patricia SITRUK, Directrice générale de l’OSE, Dina ABITBOL, Directrice du Buisson Ardent, les équipes de l’APAJ et de l’OSE, se réjouissent de ce partenariat dont l’objectif premier est d’être au service de la qualité de l’accompagnement des personnes fragiles accueillies par l’APAJ et par l’OSE.

 

L’APAJ et l’OSE, Deux associations sociales ancrées dans la tradition juive, tournées vers l’avenir et ouvertes à tous

 

 L’OSE (Œuvre de Secours aux Enfants) est une association centenaire, reconnue d’utilité publique en 1951. Elle a pour but de conduire des actions sociales, médicales et éducatives en faveur des enfants, des familles, des personnes en difficulté, âgées ou handicapées dans le cadre de son projet associatif fondé sur des valeurs de solidarité et de tolérance. C’est dans son histoire héroïque du sauvetage de 2000 d’enfants juifs durant la Shoah que l’OSE puise les valeurs qui fondent son action.

L’OSE intervient aujourd’hui dans cinq secteurs : Enfance et famille, Santé, Grand-âge et dépendance, Handicap, Mémoire et histoire. Elle met son professionnalisme et son expérience au service de la communauté juive et de tous. L’OSE gère 35 établissements et services implantés à Paris, en Ile-de-France, dans l’Oise, plus récemment à Lyon et bientôt à Strasbourg. Elle emploie 750 salariés et 200 bénévoles interviennent à ses côtés.

L’OSE est agréée par le Comité de la Charte du Don en confiance. En 2017, elle a remporté le Grand Prix humanitaire Louis D. de l’Institut de France.

L’association est présidée par Jean-François GUTHMANN et dirigée par Patricia SITRUK.

OSE – Centre Georges et Lili Garel – 117, rue du Faubourg du Temple 75010 Paris

Tel. : 01 53 38 20 20 – E-Mail : ose@ose-france.org – Site : www.ose-france.org

 

 

 L’APAJ (Association des Parents et Amis des handicapés Juifs) a été créée en 1980 par un groupe de parents de personnes handicapées mentales juives. Sensible au souci des parents quant à l’avenir de leurs enfants, l’association a eu pour objet la création et la gestion d’un foyer pour adultes handicapés mentaux.

Ce foyer, nommé Le Buisson Ardent, a ouvert ses portes en 1987 et a été totalement rénové en 2005; il compte 29 résidents. Compte tenu de son caractère confessionnel, la majorité des résidents sont juifs mais des résidents de tous horizons s’épanouissent dans l’institution.

L’APAJ a pour objectifs principaux d’améliorer la qualité de vie et la protection des personnes handicapées et de permettre l’épanouissement ainsi qu’une meilleure insertion sociale de celles-ci.

L’APAJ est présidée par Michèle JABLON. Le Buisson Ardent est dirigé par Dina ABITBOL.

APAJ – 87, rue d’Adelshoffen 67300 Schiltigheim

Tel. : 03 88 81 71 00 – E-Mail : direction@buisson-ardent.fr – Site : www.apaj-buissonardent.com

                                                                                                

L’Ambassadrice de France en Israël a reçu les jeunes Français en mission de service civique

Credit photo: Elodie Sauvage / Ambassade de France en Israël

Jeudi 20 avril, Hélène Le Gal, Ambassadrice de France en Israël, a reçu à la Maison de France les jeunes Français actuellement en mission de service civique en Israël.

Jean-François Guthmann, Président de l’OSE et Patricia Sitruk, Directrice générale ont répondu présent à l’invitation, tout comme les volontaires en service civique de l’OSE, les responsables des structures d’accueil en Israël ainsi que les représentants du Ministère israélien des Affaires sociales et de l’Israel Volunteer Association (IVA), partenaires de l’OSE.

L’Ambassadrice a souligné l’expérience exceptionnelle que représente le service civique pour les jeunes et a rappelé son importance dans le renforcement des liens entre la France et Israël. Israël est devenu la 2ème destination dans le monde des missions de service civique effectuées par des Français à l’étranger, et c’est un peu grâce à la mobilisation de l’OSE !

En effet, 47 volontaires français sont actuellement en mission en partenariat avec l’OSE. Depuis décembre 2015, près de 70 volontaires sont partis en Israël avec l’OSE, pour s’engager dans tout le pays auprès de structures pour personnes en situation de handicap, âgées en perte d’autonomie, pour enfants en bas âge et lycéens. Une nouvelle promotion se prépare déjà à partir en mission en juin prochain.

 

Réunion des anciens de Buchenwald à l’OSE ce dimanche 23 avril, en présence du Grand Rabbin de France Haïm Korsia

La réunion commémorative de la libération du camp de Buchenwald a eu lieu, dimanche 23 avril 2017, au siège de l’OSE, en présence notamment de Haïm Korsia, Grand Rabbin de France et de Patricia Sitruk, directrice générale de l’OSE.

Lorsque les soldats américains pénètrent dans le camp de Buchenwald, en Allemagne, le 11 avril 1945, ils découvrent, parmi les détenus survivants, un millier d’enfants et d’adolescents, dont près de la moitié sont envoyés en France, quelques semaines plus tard, pour y être pris en charge par l’OSE, tout d’abord au sein d’un préventorium à Ecouis, puis dans ses différentes maisons d’enfants. L’autre moitié choisit de partir loin d’Europe, aux Etats-Unis, au Canada, en Australie et en Palestine.

Un an plus tard, le 11 avril 1946, les rescapés instituent une tradition à laquelle ils sont restés fidèles jusqu’à aujourd’hui : commémorer leur libération du camp, la fin de la guerre et honorer la mémoire de ceux qui n’ont pas survécu.

 

Les « Buchenwaldiens », comme ils se nomment eux-mêmes, forment une famille soudée. Si au fil des ans, leur nombre s’amenuise, nombreux sont, chaque année, les enfants et petits-enfants présents autour de la table, qui, chacun à leur façon, incarnent et gardent vivante une mémoire à la fois collective et familiale.

Le 11 avril est une date à laquelle on ne déroge pas, même lorsque l’âge ou la distance ne permettent pas d’assister physiquement à la réunion. Entourés de leurs proches et des familles de leurs amis disparus, Elie, Armand, David, Izio et Charles ont écouté la lecture d’un message, rédigé pour l’occasion par un ancien de Buchenwald, installé à Melbourne, en Australie.

Quelque soixante-dix ans après la fin de la guerre, depuis l’autre bout du monde, le message reste identique à ce qu’il était en 1946 : les Buchenwaldiens, où qu’ils se trouvent, forment une famille dont les liens sont indéfectibles et la force de vie, indomptable.

L’OSE lauréate du Grand Prix humanitaire 2017 de l’Institut de France

La candidature de l’OSE au Grand Prix humanitaire 2017 Louis D. de l’Institut de France a été retenue à l’issue d’un processus de sélection comprenant l’examen du dossier transmis par l’OSE et d’une audition sur site.
L’OSE partage ce Prix avec deux autres associations.

Le prix sera remis à l’OSE le 7 juin lors d’une cérémonie sous la Coupole de l’Institut de France.

C’est l’ensemble de l’action de l’OSE, d’aujourd’hui comme celle d’hier, dans tous ses domaines d’activité, qui a été présentée à l’Institut de France et qui est ainsi récompensée. Ce  Prix honore et reconnait l’action de toutes les équipes de l’OSE.

En outre, la récompense permettra d’embellir et d’agrandir l’immeuble de la rue du Faubourg-du-Temple à Paris, le Centre Georges-et-Lili-Garel.

MEMORY: Opening of the exhibition « Save the Children 1938 – 1945 » at the Rivesaltes Memorial Camp

The exhibition created by OSE is now shown at both major Memorial sites in Southern France: the Camp des Milles and the Camp de Rivesaltes. It is also permanently shown at the Ghetto Fighters’ Museum in Israel.

On March 21, 2017, the exhibition « Save the Children 1938-1945 » produced by the OSE was opened at the Rivesaltes Memorial Camp. Jean-François Guthmann, President of the OSE, Patricia Sitruk, Director-General, and Katy Hazan, historian and curator of the exhibition, were present.

This exhibition recalls the decisive role of the OSE in the rescue of Jewish children in France from deportation during the World War II. Several of these children portrayed in the exhibition were interned at the Rivesaltes internment Camp. Ten portraits of children saved by OSE are presented in this exhibition. Visible throughout the year 2017, it is also the occasion to present the role of the OSE association today.

This exhibition is also shown at the Ghetto Fighter’s Museum in Israel.

HANDICAP: The bookbinding workshop for workers with disabilities wins a call for tender at the French Parliament

The Jules and Marcelle-Lévy Center for workers with disabilities is proud to put the skills of its bookbinding workshop at the service of the Library of the French Parliament in 2017!

The handicapped workers of this workshop, who had already carried out the valuable renovation of several books, have won the confidence of this prestigious institution by winning a bookbinding call for tender issued by the library of the French Parliament.

They will be making leather covers and canvas for several issues of the « Annals of the Chamber of Deputies » and the « Official Journal », and for archives of issues of the « Le Monde » and « Le Figaro » newspapers.

This delicate work requires care and professional expertise; all the workers of this workshop were specially trained by an experienced bookbinder in order to gain proficiency and self-confidence.

OLD AGE: The first day care center for patients with dementia is made anew after 16 years

On March 8th, the Edith-Kremsdorf Day Care Center was newly inaugurated in its renovated premises. Opened in 2000, it was the first day care center for people suffering from Alzheimer’s disease in Paris. On Holocaust Memorial Day on January 27th, the Ambassador of Germany had paid a visit to the Survivors treated at the OSE center.

Jean-François Guthmann, President of the OSE and Patricia Sitruk, Director General, welcomed nearly 100 people to the renovated premises, including many partners from the City of Paris, the State Health authorities, and the Jewish community.

This renovation project was sponsored by Mrs Liliane Capelle, the former Deputy Mayor of Paris in charge of the elderly, who played an active part in the adventure of the creation in the year 2000 of the first day-care center for patients with Alzheimer’s disease in Paris and in France: the Edith-Kremsdorf Center. In front of the guests, Liliane Capelle recalled the innovative aspect of this place at the time and keeps this experience in her memory as a highlight of her political career.

During the visit of the renovated premises, the elders who had not interrupted their morning activity for that much were delighted to testify of their pleasure to be together in their brand new center.

A few weeks prior, on Holocaust Remembrance and Crime Against Humanity Prevention Day on January 27th, the Ambassador of Germany had paid a visit to the many Survivors treated at this OSE center.

SCIENCE: OSE’s Scientific Council held its annual meeting

The annual meeting of the Scientific Council of the OSE, chaired by Prof. Arnold Migus, was held on February 2nd at the Imagine Institute, an innovative research and treatment center for genetics headed by Prof. Arnold Munnich. The Council is composed of more than 30 elite scientists in many fields, and this meeting provided the opportunity to introduce 4 new members in fields such as philosophy, IT, history and biology.

On the agenda for this annual meeting:

The presentation of an ambitious research program named “13-11”, in which OSE is a member of the Research Consortium, presented by historian Denis Peschanski as leader of the research teams: a 12-year-long study to analyze the construction and evolution of individual and collective memory after the attacks in Paris on November 13th, 2015;

The care for young adults with a rare combination of multiple disabilities, at the OSE Alain-Raoul-Mossé day-care center, in partnership with the teams of Prof. Arnold Munnich, a lead-expert in genetics, and member of the OSE Scientific council;

The presentation of the research behind the book written by OSE historian Katy Hazan and Psychologist Marion Feldman: “Jewish Children and Public Assistance”, to be published in April 2017;

– And finally a review of the first five years of existence of the Scientific Council of the OSE.

It is an honor for the OSE to have by our side these prominent personalities of the French scientific world.

EDUCATION: OSE strongly involved in the national Week Against Racism and Anti-Semitism:

The Week of Action Against Racism and Anti-Semitism, initiated by the Ministry of National Education, took place from March 18th to March 26th this year. OSE continued its commitment towards educating future citizens through various activities for the youth, involving art, Jewish history and traditions.

1. Tradition and high-holidays to enhance the value of fraternity
The story of Purim celebrates resistance against an attempt to destroy the Jewish people. It conveys in itself a strong message against Anti-Semitism. In addition, this joyful and cheerful feast is celebrated in the many homes of OSE, with masks and magnificent costumes, but also with music:
– At the Elie-Wiesel Home in Taverny, in partnership with the Lev Layeled association, Purim was celebreated with a very special guest: the famous French singer Renaud, who impressed all the guests with his humility and his openness to one and all;
– At the Eliane-Assa Home in Draveil, Purim was a musical party on Klezmer tunes and other traditional music, played by the young musicians of the conservatory thanks to the « Live Music Now » Foundation, with the help of Lev Layeled and J’OSE volonteers;
– Magic was the key word for the Purim celebration in the homes of Saint-Germain-en-Laye (Foyer Ensemble), Laversine (House Shatta-and-Bouli-Simon), Luzarches (Maison des Champs).

2. History and memory to educate young citizens
The youngsters of the Fanny-Loinger socio-educational center in Créteil just ouside Paris visited the Memorial-site at Camp des Milles in Southern France, the only French camp for internment and deportation still intact and recently made accessible to the public. Strongly committed to educating future citizens, the Memorial brings visitors to better understand the mechanisms leading to totalitarian regimes and reinforces the vigilance and the responsibility of each visitor against racism, anti-Semitism and all forms of extremism.
This group of teenagers had been taking part all-year-round in a workshop aiming at strengthening their critical thinking capacities as members of a social group. The therapist in charge of the socio-educational program sums up their experiences: “it is by being enlightened by knowledge of the past that each person will be able to avoid, at his or her own level, to be driven into the routine of daily life and into the extraordinary of a mass crime. Because doing nothing is letting it happen.”

3. Art and culture for more tolerance
A visit to the magnificent art exhibition « 21 rue La Boétie » at the Maillol museum in Paris, was a rich experience of teachings and emotions for a group children at-risk from several OSE homes and day centers. This exhibition revives, through its collection of modern art, the history of art collector Paul Rosenberg. Combining art history, social and political history, the exhibition highlights a crucial moment of the 20th Century, of which Paul Rosenberg was an emblematic witness, both as an actor and as a victim. It was altogether a great lesson of tolerance for these young people coming from difficult backgrounds.
OSE is strongly committed to continuing its educational programs against racism and anti-Semitism.

Une participation active de l’OSE aux journées nationales de l’Association nationale des maisons d’enfants (ANMECS)

Les 30 et 31 mars, 700 professionnels des maisons d’enfants à caractère social (MECS) étaient réunis à l’UNESCO sur le thème du parcours de l’enfant accueilli en internat.

Les journées ont été ouvertes par Dominique Versini, Adjointe à la Maire de Paris chargée des questions relatives à la solidarité, et ancienne Défenseure des enfants.

Les directeurs des maisons d’enfants et leurs équipes, le directeur du pôle Enfance et la Directrice générale de l’OSE étaient présents.

Arnaud Durieux, Directeur adjoint de la Maisons d’enfants Eliane-Assa à Draveil, administrateur de l’ANMECS et responsable du comité d’organisation de ces 2 journées très réussies, en a assuré l’animation.

Enfin, l’un des temps forts de ces journées restera sans aucun doute la représentation théâtrale jouée par des enfants accueillis en MECS et quelques éducateurs, dont plusieurs de la Maison de Draveil. Un joli moment plein de pertinence, de finesse, de dérision et d’émotions.