Belle rencontre intergénérationnelle au Café des Psaumes avec l’association « Live Musique Now » !

 

devant( CDP

Mercredi 25 mai, des enfants suivis au centre socio-éducatif  Vivette Samuel et leurs éducateurs ont rejoint les seniors du service Ecoute Mémoire Histoire  et les habitués du Café des Psaumes, pour une après-midi musicale, organisée à l’initiative de l’association Live Musique Now.

Un grand merci aux enfants et séniors qui ont participé activement à cette aventure !

Et bien sûr un grand merci aux artistes qui nous ont permis de faire (re)découvrir la musique Klezmer et les musiques séfarades et arabo-andalouses auprès des jeunes et des seniors de nos services !

CDP 25 mai 16 1

QU’EST-CE QUE LIVE MUSIC NOW (LA MUSIQUE MAINTENANT) ?
En 1977, le violoniste Yehudi Menuhin, humaniste et philanthrope, imagine et conçoit la 1ere association LIVE MUSIC NOW au Royaume-Uni. Il demande à de jeunes musiciens de talent de partager leur amour de la musique, la joie qu’elle leur procure en se produisant devant des publics inhabituels.

Ainsi, ce ne sera pas le public qui ira à la musique, mais la musique qui se déplacera dans des lieux différents : maison de retraite, de convalescence, foyers pour personnes handicapées, maisons d’enfants à caractère social, etc. et cela pour des moments musicaux de partage joyeux ou apaisants permettant de transformer le quotidien.

Depuis 40 ans, le succès est immense. Les associations  LIVE MUSIC NOW se sont multipliées partout en Europe, Royaume-Uni, Allemagne, Suisse, Autriche… et  y organisent des milliers de manifestations par an !

LIVE MUSIC NOW France a déjà de nombreuses manifestations à son actif. Les débuts sont prometteurs. Les réactions des publics, des musiciens sont exceptionnellement positives et très encourageantes.

ISF : retour sur la soirée organisée par la Fondation OSE-MES au Musée Marmottan

marmottan3

« L’Art et l’Enfant », pouvions-nous trouver plus belle thématique pour réunir les fidèles donateurs de la Fondation OSE-Mémoire Enfance Solidarité ?

C’est dans le cadre enchanteur du musée Marmottan-Monet que se sont retrouvés, pour une visite commentée, 150 participants, soutiens indéfectibles des actions conduites auprès des plus fragiles, enfants, personnes âgées et handicapées, survivants de la Shoah.

Les conférencières de haut niveau, la qualité de l’exposition, le bonheur des retrouvailles ont fait de cet événement un instant particulier.

Jean-François Guthmann, Président et Patricia Sitruk, Directrice générale, ont remercié les fidèles donateurs et leur ont présenté les principaux projets pour lesquels leur générosité reste plus que jamais indispensable.

Pour faire un don dès maintenant à la Fondation OSE-MES cliquer ici

 

 

A la découverte de Budapest avec le service Écoute Mémoire et Histoire

montage 1

Du 1er mai au 5 mai, le service Écoute Mémoire et Histoire a accompagné 25 séniors à la découverte de Budapest, ville riche de mystère et qui abrite la plus grande synagogue d’Europe. Le bilan? « Géant », selon un des participants !
« Géant » comme le flot des émotions, les images extraordinaires, les rencontres surprenantes, les rires, les chants et tant de choses à raconter. Suivez le guide !

Le périple a commencé par la visite du quartier juif, l’extérieur de la synagogue Rumbach et de la Grande et impressionnante synagogue Dohany.
Plus tard, direction : les Bains Gellert…
Il faut parcourir un vrai labyrinthe des couloirs sans fin de cet étonnant établissement « art déco » avant de s’immerger dans les eaux à 40 ° des sources du Mont Gellert. Qu’une courte baignade procure un coup de jeune n’est pas impossible…Quant à la beauté des lieux, elle saute aux yeux dans ce décor de mosaïques et de bronze mariant subtilement l’oriental au baroque.

A l’occasion de Yom Hashoah, le groupe a organisé à l’hôtel une cérémonie de la Lecture des Noms. Une cérémonie émouvante, partagée.
Au total, une visite de Budapest bien réconfortante !

Participation de Katy Hazan, historienne de l’OSE, à « DES VILLES, DES JUSTES », 3 jours de souvenir à Moissac les 27, 28 et 29 mai

Représentant l’OSE, l’historienne de Katy Hazan a participé à une rencontre organisée par l’association « Moissac, ville de Justes oubliée », entre historiens et témoins, les 27, 28 et 29 mai prochains.

Placés sous le Haut Patronage de Monsieur François Hollande, Président de la République, ces 3 jours de tables rondes et de débats ont l’ambition de ranimer la mémoire de ces Français qui se mobilisèrent pour sauver des Juifs, à Moissac, Chambon sur Lignon ou Dieulefit.

Au programme également, projections de films, exposition de photos et soirée théâtre animée par le scénariste, dramaturge et écrivain, Jean-Claude Grumberg.

La manifestation s’est clôturée par une conférence exceptionnelle de Beate et Serge Klarsfeld suivie d’ une cérémonie de remise de médaille de Justes à quatre Moissagais.

Pour en savoir plus : www.des-villes-et-des-justes.com

 

affiche

 

L’OSE honore Dora Werzberg Amelan, l’une des actrices du sauvetage des enfants juifs pendant la Seconde Guerre mondiale

JFGUTMANN AVEC DORA WERZBERG

Jeudi 12 mai 2016, Jean-François Guthmann, président de l’OSE, a remis les insignes de Chevalier dans l’ordre national de la Légion d’Honneur à Dora Werzberg Amelan, pour son rôle dans le sauvetage des enfants juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

>>> lire le discours de Jean-François Guthmann

La cérémonie s’est déroulée en présence des dirigeants de l’OSE, ainsi que des enfants et des proches de Dora Werzberg Amelan.

GROUPE

Une femme d’action: un beau parcours au service des autres

Dora Werzberg, née en 1920 à Strasbourg, rejoint l’OSE en 1942 comme assistante sociale dans le camp d’internement de Rivesaltes où elle est chargée, entre autres, de l’alimentation d’internés. Lors des grandes rafles de 1942, elle s’occupe d’un groupe d’une centaine d’enfants libérés de Rivesaltes. En septembre 1942, elle travaille pour l’OSE au camp d’internement de Gurs, où elle restera jusqu’à sa fermeture en novembre 1943.Avec le soutien de l’OSE, qui préparait l’aide au retour espéré des déportés, Dora est ensuite responsable du travail social au dispensaire de l’OSE à Marseille, et à ce titre, s’occupe d’enfants rescapés des camps nazis. En 1948, elle s’occupe d’enfants d’Afrique du Nord venus à Marseille avec leurs familles.

En 1949, le couple s’installe à Haïfa, en Israël. Dora Amelan y travaille dans les services de protection maternelle et infantile.

En 1970, elle entame une nouvelle carrière de formatrice de personnel paramédical de pays en développement.

En 1989, quelques années après la mort de son mari, Dora revient en France, afin de se rapprocher de ses deux fils.

 

Photos Alain Azria

18 mai : sortie du film LE VOYAGE DE FANNY, l’histoire d’une enfant de l’ose

252348.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Le nouveau film de la réalisatrice Lola Doillon, Le Voyage de Fanny, raconte la fuite d’un groupe d’enfants juifs vers la Suisse, durant la Seconde Guerre mondiale, contraints de quitter la France pour échapper aux rafles et à la déportation.

Le film est adapté du récit autobiographique de Fanny Ben Ami (née Eil), petite fille juive allemande sauvée par l’OSE. En 1939, peu de temps après l’arrestation de son père, réfugié en France avec sa famille, Fanny, 9 ans, est envoyée dans la maison d’enfants de l’OSE, la villa Helvetia à Montmorency, en compagnie de ses jeunes sœurs Erika et Georgette. En 1940, les sœurs Eil sont  transférées en zone libre, au château de Chaumont dans la Creuse, une autre maison de l’OSE,  dans lesquelles elles passeront trois années. En 1943, à la suite de l’invasion de la zone libre par les armées italiennes et allemandes, Fanny et un groupe d’enfants, séparés des adultes qui les encadraient, doivent fuir vers la Suisse pour tenter de s’y réfugier.

 

Le Voyage de Fanny sort en salles le mercredi 18 mai 2016.

 

Pour en savoir plus, télécharger le dossier pédagogique

Katy Hazan intervient à la conférence-débat du 10 mai à la mairie du 3è

IMG_1297

Katy Hazan, historienne de l’OSE, interviendra le 10 mai lors de l’après-midi de conférence-débat autour de 4 thèmes : la déportation, la résistance juive, les Justes et la transmission.

Cette conférence est organisée par l’association Les Enfants et Amis Abadi dans le cadre de la Commémoration du souvenir de la déportation.

Entrée libre

 

Mardi 10 mai de 14h à 19h30

 

Mairie du 3e
2 rue Eugène Spuller
75003 PARIS

affiche conf mairie 3è