A l’occasion de la journée internationale de commémoration des victimes de la Shoah, l’OSE aux côtés de Manuel Valls pour une cérémonie au Mémorial

27janvierMémorial

A l’occasion de la journée internationale de commémoration des victimes de la Shoah et de la prévention des crimes contre l’humanité, le 27 janvier, le Mémorial de la Shoah a reçu le premier Ministre Manuels Valls pour une visite des archives et une minute de recueillement en hommage aux 6 millions de Juifs assassinés pendant la Seconde guerre mondiale et aux 76 000 Juifs de France déportés sous le régime collaborationniste de Vichy.

Jean-François Guthmann, Président de l’OSE, et Patricia Sitruk, Directrice générale de l’association, assistaient à cette cérémonie marquant l’anniversaire de la libération des camps nazis.

Dimanche 31 janvier de 14h à 18h : Fête des amis de l’OSE !

Deux équipes de l’OSE, le Café des Psaumes et le service Ecoute, Mémoire, Histoire organisent, avec l’appui de l’Amicale des Anciens et Sympathisants de l’OSE, le dimanche 31 janvier 2016  une grande fête réunissant une farandole d’artistes du répertoire classique jusqu’aux rythmes entrainants de la Méditerranée.

>>> billets en vente au Café des Psaumes

diapo site

L’après-midi débutera par une partie classique présentée par des élèves du Conservatoire de Musique Maurice-Ravel.

Ils laisseront place à la musique klezmer et aux chansons yiddish. Des artistes de trois et même quatre générations, bien connus au Café des Psaumes, présenteront une heure de nostalgie du Yiddishland, à la fois mélancolique et enlevée.

Puis le duo Arlette et Alain raconteront des blagues yiddish, en langue yiddish, et en traduction simultanée en français !

Yacov Weil nous interprétera les chansons de son dernier album produit avec le soutien de l’OSE.

Et enfin, c’est Alain Douieb qui clôturera les festivités avec ses refrains aux accents méditerranéens.

>>> voir le programme complet

Des gâteaux et des boissons seront offerts à cette occasion.

 

Prix des places : 15 €

En vente exclusivement au Café des Psaumes

Pas de vente sur place

 

 

 

 

L’ESAT Jules et Marcelle Lévy développe son activité de conditionnement alimentaire !

Vous êtes chef d’entreprise ? Vous avez besoin de prestations en conditionnement alimentaire ?

Connaissez vous l’ESAT de l’OSE ?

L’ESAT Jules et Marcelle Lévy est heureux de vous annoncer le développement de son activité de conditionnement alimentaire :

  • – Préparation de commande
  • – Ensachage /étiquetage/pesée/flaconnage/mélange d’ingrédients
  • – Conditionnement sous vide
  • – Réalisation de kits alimentaires biologiques
  • – Montage de coffrets pour l’épicerie fine
  • – Service expédition sur toute la France et à l’étranger
  • – Service de livraison sur Paris et proches banlieues

 

L’atelier garantit les normes d’hygiène alimentaire et bénéficie d’une certification Ecocert.

ESAT conditionnement alimentaire

L’ESAT Jules et Marcelle Lévy est une structure médico-sociale qui permet à des personnes adultes en situation de handicap d’exercer une activité professionnelle et de bénéficier d’un accompagnement adapté. Six métiers constituent l’excellence des ateliers : conditionnement, routage, logisitique et service, relieur traditionnelle, artisanat et informatique. Une soixantaine d’entreprises sont aujourd’hui partenaires de l’ESAT.

Rejoignez-les !

Plus d’info :
ESAT Jules et Marcelle Levy
Tel : 01 44 75 70 00
Mail : esat@ose-france.org

 

>>> en savoir plus sur l’ESAT

Jeudi 21 janvier : colloque « Action sociale en période troublée »

Colloque : Action sociale en période troublée. À l’ombre du maréchal Pétain, allégeance ou résistance.

Katy Hazan, historienne de l’OSE, interviendra à 14h40 pour parler de l’action de l’OSE sur le thème : « les enfants et les adolescents pourchassés ».

Programme Colloque Action sociale en période troublée

 

Double réservation obligatoire aux deux adresses e-mails suivantes :
antonio.rubio@aphp.fr, isabelle.vaha@aphp.fr

 

 

Jeudi 21 janvier de 8h15 à 16h30
Amphithéâtre Roentgen
École de radiologie, IFMEM
Groupe hospitalier Pitié-Salpetrière
47, bd de l’Hôpital – 75013 Paris

Ensemble, aidons 8 enfants à partir en vacances avec l’OSE !

DCIM100GOPRO

L’OSE innove en 2016 avec le lancement de sa première campagne de financement participatif.

Nous lançons cette opération afin d’aider 8 enfants à partir en vacances à la montagne avec la colonie d’hiver organisée par l’OSE pendant 10 jours, fin février.

L’objectif est simple : réunir les fonds nécessaires à la concrétisation du projet, soit 6350€ à collecter avant le 29 février prochain.

 

Une campagne de crowdfunding ?

C’est une période durant laquelle il vous sera possible de contribuer au financement de ce projet, selon votre envie, sur la plateforme en ligne Ulule.com en cliquant ci-dessous :

>> Découvrir le projet <<

 

Afin de contribuer au succès de cette opération, l’OSE vous invite à découvrir le projet et le partager autour de vous, avec vos proches et amis.

 

D’avance, nous vous remercions pour votre précieux soutien !

11 janvier 2016 : 33 directeurs et chefs de service de l’OSE en visite au Camp des Milles

image1

 

D’immenses bâtiments en briques rouges d’une tuilerie datant du XIXe siècle, de grands espaces de terrains nus, des longs couloirs sombres dont le sol porte encore le souvenir des paillasses alignées, les traces encore bien visibles d’un cabaret de fortune et même quelques œuvres d’art chevillées aux murs…

 

photo2
Le 11 janvier, 33 directeurs et chefs de service de l’OSE ont pu découvrir, avec émotion, le Site-Mémorial du Camp des Milles. Situé à quelques kilomètres d’Aix-en-Provence, ce camp d’internement où ont été internés à partir de 1939, 10 000 personnes, étrangers fuyant le nazisme, Juifs, et d’où ont été déportés 2000 d’entre eux à l’été 1942, est l’unique en France à pouvoir se visiter.

Parmi les nombreux artistes qui ont été internés au Camp des Milles, Max Ernst, peintre et sculpteur ou Hans Bellmer, dessinateur et graveur, tous deux précurseurs du surréalisme.
L’OSE, de son côté, a agi au Camp des Milles où les Juifs étrangers ou dénaturalisés ont été internés, comme dans d’autres camps de la zone Sud. Des assistantes sociales de l’OSE, comme Fanny Loinger, internée volontaire au Camp des Milles, sont intervenues pour aider les réfugiés à se procurer les papiers administratifs quand cela était encore possible et sortir les enfants du camp pour les sauver.

La visite, le 11 janvier, de l’OSE poursuit un partenariat initié avec la Fondation du Camp des Milles dont la première pierre avait été posée le 21 juillet 2014 avec la présentation permanente de « Sauver les enfants, 1938-1945 ». Cette exposition réalisée par l’OSE introduit le parcours muséographique du Camp des Milles, qui a ouvert ses portes au public en septembre 2012.

 

3photos
Après avoir fait découvrir au groupe de l’OSE les volets historiques et mémoriels, l’équipe scientifique de la Fondation du Camp des Milles, Bernard Mosse, responsable du contenu, Christian Melka, conseiller du Recteur d’Académie, et Jérome Cernoia, éthicien, ont présenté le volet « réflexif » ou encore, pédagogique, du site-mémorial qui a vocation, via des ateliers pour les scolaires, les dirigeants d’entreprise ou les fonctionnaires de police et de justice et dans le cadre de la lutte contre les discriminations, le racisme et l’antisémitisme, à l’ouverture vers des messages citoyens, comme « ne rien faire, c’est laisser faire ».

Depuis les événements de janvier 2015, la Fondation du Camp des Milles s’est en effet vue investie par l’Education nationale et la Délégation interministérielle à la Lutte contre le Racisme et l’Antisémitisme (DILCRA), de cette nouvelle mission éducative, portée par son conseil scientifique de 30 historiens, juristes, philosophes, sociologues.

L’unité psychotraumatismes et résilience de l’OSE sur France Inter et dans Actu J

Jeudi 7 janvier 2016, un an après les attentats, des professionnels de l’Unité Psychotraumatismes et Résilience de l’OSE ont été interviewés sur l’antenne de France Inter.

Plus de 40 psychologues et psychiatres ont été formés à la prise en charge du psychotraumatisme dans la suite immédiate des attentats de janvier et tout au long de l’année 2015. L’unité de soins pychotraumatismes et résilience de l’OSE propose aux familles et aux proches des victimes, enfants et adultes, des consultations de soins psychologiques. Ces consultations viennent en appui des services publics et en lien avec les établissements de santé de l’AP-HP et les CUMPS. Des interventions collectives dans les institutions sociales et éducatives sont également organisées.

 

Retrouvez le reportage qui débute à 3’56 en cliquant sur l’icône icone play ci-dessous :

Et un autre dans l’édition de 13h (à 10’00) :

Lire l’article dans Actu J en cliquant ci-dessous :

2016-01-07 Actu J

Quatre amis de l’0SE distingués dans l’ordre de la Légion d’Honneur

Dora Werzberg, Lionel Stoleru, Gérard Garouste, Moché Lewin font partie de la promotion du 1er janvier 2016. L’OSE leur adresse ses félicitations les plus chaleureuses.

OSE_C_2_3. Dora Werzberg devant un convoi de la Croix-Rouge à Gurs (Pyrénées-Atlantiques). France, 1942 OSE_C_2_3 1942. Amelan Dora.

Dora Werzberg, assistante sociale, engagée volontaire au camp de Rivesaltes. Elle est une héroïne de l’OSE et du sauvetage des enfants juifs pendant la Shoah.
stoleruOK

Lionel Stoleru, homme politique et économiste, est également chef d’orchestre. Il a dirigé plusieurs orchestres en Europe avant de créer le sien, l’Orchestre Romantique Européen, et a aussi composé une Symphonie juive pour orchestre qu’il a joué pour l’OSE.

 

GG PS JFG

Gérard Garouste, peintre, graveur et sculpteur. Il a créé en 1991 l’association La Source, à La Guéroulde dans l’Eure, qui aide des enfants et des jeunes issus de milieux défavorisés, et aussi des enfants de l’OSE, à s’épanouir en participant à des ateliers animés par des artistes professionnels.

 

Portrait_Rabbin_Moché_Lewin

Moché Lewin est rabbin. Il est, depuis l’été 2013, directeur exécutif de la conférence des rabbins européens et conseiller spécial du grand rabbin de France Haim Korsia. Il se considère comme « coordinateur » des judaïsmes en Europe.