PLUS DE 2000 PERSONNES ONT PARTICIPÉ A LA 1ERE FÊTE DU LIVRE DE L’OSE !

FëtelivreR

Tout au long de cette belle journée, plus de 2000 visiteurs, amis de l’OSE et du Café des Psaumes mais aussi promeneurs du dimanche, sont venus à la rencontre des 60 auteurs présents pour dédicacer leurs ouvrages. Ils ont également pu assister aux différents temps forts de la journée et participer aux ateliers créatifs.

Parmi les auteurs qui nous ont fait l’amitié de participer à la Grande Librairie, les visiteurs ont pu rencontrer Pascal Brukner, Gérard Haddad, Michèle Haddas-Lebel, Delphine Horvilleur, Lionel Stoleru ou encore Benjamin Stora.
Georges Loinger, qui il y a un mois tout juste soufflait ses 105 bougies, était l’invité d’honneur de cette journée. Comme toujours, son dynamisme a conquis le public venu lui rendre hommage.

Sur la scène, le programme a commencé par une conférence matinale de Frédéric Encel au micro d’Antoine Spire autour du livre « Petites leçons de diplomatie ». Un moment culturel et politique d’une rare intensité !

Dans l’après-midi, des auteurs de Paroles de la rue des Rosiers ont lu des passages de ce recueil de fictions et de témoignages, orchestré par le Café des Psaumes et édité tout spécialement pour l’occasion. L’émotion était au rendez-vous.

Puis, Hubert Mingarelli a reçu de Jean-François Guthmann, Président de l’OSE et Patricia Sitruk, Directrice générale, et de Laurent Seksik, lauréat 2014, le Prix littéraire du Café des Psaumes 2015 pour son livre Un repas en hiver.

Yacov Weil et son groupe Hineni ont clôturé cette belle journée par un concert, très apprécié par le public, marquant la sortie de son CD produit en partenariat avec l’OSE.

Le maire du 4ème arrondissement, Christophe Girard, était présent de même que plusieurs élus. De nombreux partenaires sont venus à la rencontre de l’OSE, et nous tenons à remercier notamment la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, le Centre Medem, Le Cercle Bernard Lazare, l’Amicale des Anciens de l’OSE, le Projet Aladin, et bien d’autres encore, pour leur présence.

L’OSE remercie tous ses partenaires pour leur soutien et les 30 bénévoles grâce à qui cette journée a été si réussie.
Nous prenons date pour l’an prochain pour la 2ème édition de la Fête du livre de l’OSE !

fêtelivreR2

Sur la scène, Antoine Spire a reçu Frédéric Encel pour parler de son livre « Petites leçons de diplomatie ».

 

FêtelivreR3

Georges Loinger et Katy Hazan dédicacent leurs ouvrages

fêtelivreR4

Discours de Christophe Girard, maire du 4è

FêtelivreR5

Remise du Prix littéraire du Café des Psaumes 2015 à Hubert Mingarelli

fetelivre6

L’animation « création de badges » a rencontré un succès bien mérité, aussi bien chez les petits que chez les grands !

fetelivreR7

Concert de clôture de Yacov Weil, devant un public conquis

feêtlivreR8

Portes Ouvertes du Centre Madeleine-Meyer

A l’occasion de la Journée Nationale de la Maladie Alzheimer le 21 septembre, le nouveau Centre Madeleine-Meyer a ouvert ses portes à ses partenaires pour l’orientation.

Cette journée a été une réussite : tout au long de la journée, l’équipe a accueilli plus de 40 collègues professionnels venant de tout l’horizon de la maladie dégénérative. Les échanges ont été fructueux et le projet spécifique en direction des aînés atteints de la maladie de Parkinson a rencontré un vif intérêt. Ils étaient présents et nous les en remercions : le CLIC Ouest (centre local d’information et de coordination gérontologique), les personnes de l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie), l’équipe mobile EMILI (hôpital Sainte-Anne), l’équipe mobile de psychiatrie de l’hôpital Sainte-Anne 15e, les gériatres de l’Hôpital Vaugirard, les gestionnaires de cas de la MAIA Ouest (méthode d’action pour l’intégration des services d’aide et de soin dans le champ de l’autonomie), l’Espace Jeanne Garnier (Accueil de Jour et plate-forme d’Aides aux Aidants) , l’AMSD (Aide Médicale et Soins à domicile), les gestionnaires du Jardin d’Iroise (EHPAD privés).

D’autres Portes Ouvertes seront organisées durant l’année afin de permettre à un plus grand nombre de personnes de connaître ce si beau lieu – et de découvrir sa terrasse déjà célèbre !

Les personnes et les familles intéressées pour une admission au centre d’accueil de jour Madeleine-Meyer à Paris 15e peuvent appeler le 01 85 46 08 42 ou écrire à cdj.paris15@ose-france.org pour tout renseignement.

Plus de 200 enfants ont pu partir en vacances cet été grâce à l’OSE

La Haute Savoie, la Bourgogne, le Vexin Normand, les Pyrénées Atlantiques, les Vosges, l’Eure, le parc naturel du Morvan… les destinations pour de courts ou de plus longs séjours, en campings, gîtes, ou centres de vacances, ont été nombreuses et variées en juillet comme en août pour les enfants accueillis à l’OSE.

Tous les services du pôle Enfance, l’Aide Educative en Milieu Ouvert, les maisons d’enfants, la colonie de vacances ont rivalisé d’imagination pour offrir de belles vacances à plus de 200 enfants. Un partenariat avec l’Agence nationale des chèques vacances a permis à l’OSE de déployer plus largement son action sociale pour l’accès aux vacances des familles les plus défavorisées

colo

Quelques exemples :

 

Plusieurs séjours de courte durée, de nombreuses journées de sorties avec les enfants petits et adolescents et aussi en famille ont été organisés par les services de milieu ouvert de l’OSE.

Ainsi, le Service d’Accueil de Jour Educatif Andrée-Salomon a proposé un séjour pour 4 « petits » dans le Vexin Normand, en juillet. Les enfants ont pu se baigner à la base de loisirs, se promener dans la réserve ornithologique du site, ont profité du haras et s’initier aux soins et à la montée de shetland. Sans oublier les jeux de plage à Deauville, le journal collectif de « voyage » et aussi… les cahiers de vacances.

 

Les six maisons d’enfants de l’OSE ont organisé des séjours variés, entre bon bol d’air et sports. Ainsi l’équipe de la maison de Draveil, a organisé deux séjours, le premier en camping à Royan, pour 19 adolescents de 12 à 18 ans. Au programme : activités sportives et aquatiques. Le second séjour s’adressait aux 5-9 ans pour des sorties culturelles et de plein air dans la région de Dieppe.

 

Enfin, une cinquantaine d’enfants de 6 à 17 ans ont profité des joies de la montagne en été à Morzine. Comme chaque année, la colonie de l’OSE a permis aux enfants des familles modestes de la région parisienne ou de grandes villes de province de découvrir l’escalade guidée, canyoning en eaux vives, piscine, patinoire, camping, luge d’été et même ski nautique sur le célèbre lac d’Evian. Un grand moment d’échanges et de partage.

 

Et déjà de bons souvenirs de vacances avec l’OSE… pour reprendre le chemin de l’école.

 

Les principales organisations juives solidaires des réfugiés accueillis en France

« Tu aimeras l’étranger comme toi-même, car tu as été étranger en terre d’Egypte »
(Lévitique XIX, 34)

 

solidarité1

 

Réunis le 9 septembre à l’initiative du Grand Rabbin de France, Haïm Korsia au Consistoire, en présence de son Président, Joël Mergui, les représentants des principales organisations juives ont évoqué la situation dramatique des enfants, des femmes et des hommes qui affluent depuis des mois aux portes de nos frontières.

 
Très sensibles à l’engagement du gouvernement et des autorités publiques – fidèles en cela à la tradition et aux valeurs d’asile et d’hospitalité de la France – d’accueillir 24 000 personnes sur le territoire français, ces organisations, particulièrement ébranlées par la détresse et la souffrance des réfugiés, s’associent à l’élan de solidarité de la société civile.

 
Guidées par la notion de Tikkoun Olam (« réparation des brisures du monde ») issue de la philosophie juive et conscientes qu’un combat moral se joue aujourd’hui dans une société parfois trop marquée par l’individualisme, ces institutions s’engagent à accompagner – chacune selon ses compétences et attributions et en concertation étroite avec ses partenaires traditionnels – les réfugiés dans leurs démarches, notamment administratives et médicales. Elles se mobilisent également pour leur offrir un soutien psychologique et humain et se proposent de recevoir des enfants isolés, dans le cadre de structures existantes.

D’autres initiatives, comme la collecte de vêtements et de jouets pour les plus jeunes notamment, seront lancées dans les prochains jours et contribueront à faire vivre ce verset biblique incontournable : « Tu aimeras l’étranger comme toi-même, car tu as été étranger en terre d’Egypte » (Lévitique XIX, 34).

 
Alliance Israélite Universelle
B’nai Brith de France
Eclaireuses Eclaireurs Israélites de France
CASIP-COJASOR
Consistoire
Fonds Social Juif Unifié de France
OEuvre de Secours aux Enfants
Union des Etudiants Juifs de France
European Union of Jewish Students
Avec le soutien du CRIF et de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah

DU Protection de l’enfance : il reste quelques places !

kid_16 basse def

Le Diplôme Universitaire de Protection de l’enfance (année 2015-2016) est reconduit pour la cinquième année consécutive, sous la responsabilité universitaire et pédagogique de Céline Masson (Professeure des Universités) et Eric Ghozlan (Directeur du pôle Enfance de l’OSE).
Ce DU a été créé à l’Université en partenariat avec l’OSE, qui assure l’accueil des participants au siège même de l’OSE.

L’enseignement aura lieu le vendredi (sauf vacances scolaires), sur 9 mois, de novembre 2015 à juin 2016 :

Ne tardez pas, car le nombre de places est limité !

Pour de plus amples renseignements sur cette formation ouverte à un public très élargi, et issu de champs conceptuels très variés, merci de lire attentivement la brochure à télécharger ici.

Vous pouvez également vous rendre sur le site de Paris 7 qui lui est consacré en cliquant ici.

Vous pourrez y télécharger les dossiers d’inscription, et avoir les contacts administratifs nécessaires. Notre responsable administrative à laquelle vous pouvez vous adresser, une fois les documents lus, est Valérie Henni : valerie.henni@univ-paris-diderot.fr .

Nous étudierons vos candidatures, et le retour vous sera fait par le secrétariat.

L’aventure J’OSE en Inde : une 5e édition riche en accomplissements

site0809

Pour la 5e année consécutive, l’aventure de bénévolat J’OSE en Inde s’est poursuivie cet été.
Bilan riche en découverte et en émotion de deux semaines d’un engagement généreux autour des valeurs du Tikkoun Olam (concept de réparation du monde…).

Nouveauté cette année, le groupe de J’OSE (les jeunes actifs avec l’OSE) avait pour particularité d’être inter-religieux avec des volontaires de différents âges, tous très énergiques, se retrouvant autour d’une éthique commune. Le docteur Marc Cohen, Directeur du pôle Santé, Handicap, Autonomie de l’OSE, à l’initiative du projet, a suivi de près l’aventure grâce aux réseaux sociaux …

Isabelle Jisphan, Présidente de J’OSE, a mené cette équipe enthousiaste suivant trois pôles d’action :
Le pôle pédagogique:
Depuis le début de cette aventure, J’OSE a noué des liens étroits avec plusieurs associations locales dont Sharana. Le groupe a donc proposé diverses activités pédagogiques sur la découverte du monde à travers les arts qui ont été plébiscitées dans toutes les structures de Sharana et par l’école du village de Poornakuppam, où logeaient les bénévoles. Les enfants du village ont eu aussi la joie de participer à des Maccabiades soigneusement préparées par les équipes de J’OSE.

Le pôle médical:
Les bénévoles ont monté un camp médical dans un village d’intouchables où 300 personnes ont pu bénéficier de consultations médicales pluridisciplinaires. Nouveauté cette année, la distribution de 85 paires de lunettes, ainsi que le financement de 24 opérations de la cataracte et la mise en place d’un parcours dentaires pédagogiques avec remise de brosses à dents pour les enfants.
Un don de matériel médical, transporté dans les valises du groupe, a été remis au dispensaire du village d’Angalakupam.
A Certh India Hôpital, un groupe de bénévoles a travaillé avec des éducatrices spécialisées dans le département des enfants handicapés. Par ailleurs, comme un département dédié aux personnes âgées doit voir le jour dans cet hôpital, la possibilité d’échanges professionnels avec l’OSE est proposée.
Le pôle Aide au développement et transfert de compétences :
Les équipes de J’OSE ont eu le souci de transmettre des savoirs utiles : informatique, coaching women empowerment… 200 euros ont ainsi été remis à deux jeunes filles formées par Ylana, la vice-présidente de J’OSE, l’année précédente et correspondant à la vente de leurs bijoux en France.
Enfin, le groupe a rencontré la Société savante de psychologie et a échangé sur les différences de prise en charge entre la France et l’Inde.

Des personnalités politiques indiennes, comme le Président de l’Assemblée de Pondichéry, se sont déplacées au camp pour saluer les bénévoles de J’OSE. Une reconnaissance de l’engagement des jeunes pour l’OSE dans ce pays, dont s’est fait l’écho la télévision locale de Pondichéry.

Au total, une aventure qui, d’année en année, prend tout son sens. Les volontaires auraient d’ailleurs bien enchaîné sur une troisième semaine de bénévolat ! Ils se sont donné rendez-vous l’été prochain.

Le message du Grand Rabbin de France à l’occasion de la cérémonie à la mémoire des martyrs de la déportation: Les migrants sont nos frères en humanité

haimkorsia

 

Dimanche 6 septembre Patricia Sitruk, Directrice générale de l’OSE, était présente à la cérémonie organisée à la mémoire des martyrs de la déportation dans la grande synagogue de la Victoire. Le Grand Rabbin de France Haïm Korsia, en présence des représentants de la Présidence de la République, et d’anciens déportés, a exhorté la communauté juive et toute la communauté nationale à se recueillir avec les survivants et les enfants des déportés dans le souvenir des disparus, morts sans sépultures, victimes de la barbarie nazie.

Le Grand Rabbin de France a en outre appelé à «un sursaut civique et humain» dans l’accueil des réfugiés.

«La France, terre d’asile et d’accueil, la France, berceau des droits de l’Homme, ne peut fermer les yeux sur ces femmes et ces hommes qui échouent aux portes de nos frontières, avec pour seul espoir, celui de vivre… La France, qui rayonne dans le monde entier de par ses valeurs d’humanisme, d’universalité et de partage, ne peut se taire face à l’épreuve de ses frères humains».

«C’est ce dont nous parlerons prochainement avec les dirigeants des grandes organisations de la communauté juive, afin de retrouver la force si simple et si parfaite du message du cardinal Jules Saliège de Toulouse en 1942: Les juifs sont des hommes, les juives sont des femmes».

«Ce message s’applique à tous. Nous devons être les Saliège et les Théas, les Trocmé et les Boegner de notre temps et dire, en mémoire de nos disparus et en fidélité avec nos valeurs : Les migrants sont nos frères en humanité».