fbpx
accueil > Actualités > Une journée à Ecouis avec l’exposition A la Vie !

Une journée à Ecouis avec l’exposition A la Vie !

IMG_3052v2

70 ans après la libération des camps nazis, les « enfants de Buchenwald » retournent à Ecouis, dans l’Eure, où ils furent accueillis, le temps d’un été, de juin à septembre 1945, pour leur permettre de revenir à la vie.

Le 22 juin 2015, la ville d’Ecouis (Eure) a rendu hommage aux anciens « enfants de Buchenwald » qu’elle avait hébergés, l’été 1945, dans son préventorium, à leur libération du camp. Armand, Elie, Léon, Izio, Georges et Charles, anciens enfants de Buchenwald, ont été chaleureusement reçus par Patrick Loseille, maire d’Ecouis, et Patrick Bost, directeur de l’IME d’Ecouis, installé dans les locaux réaménagés de l’ancien préventorium.
Toute l’OSE était représentée pour participer à cette journée émouvante:, Patricia Sitruk, directrice générale, plusieurs cadres de l’OSE, des membres de l’Amicale de l’OSE et de J’OSE les jeunes amis de l’OSE, ainsi que des adolescents de la maison d’enfants Elie Wiesel de Taverny et leurs éducateurs.

Au programme de cette journée marquée par le salut à la mémoire et la joie de vivre:
– visite commentée par les anciens de l’exposition À la vie !, qui retrace le parcours d’une quinzaine d’enfants de Buchenwald depuis leurs vies d’avant jusqu’à leur reconstruction après la guerre,
– déjeuner en commun dans l’IME


 

Le 11 avril 1945, lorsque l’armée américaine pénètre dans l’enceinte de Buchenwald elle découvre parmi les 20 000 détenus, plus 900 enfants pour la majorité arrivés à Buchenwald à l’issue des marches de la mort.
L’OSE se mobilise alors immédiatement en lançant une campagne de presse sur le sort de ces enfants. Le gouvernement provisoire de la République française décide de confier à l’OSE 426 de ces jeunes rescapés.
Le 6 juin 1945, les enfants de Buchenwald arrivent dans le préventorium d’Ecouis, lieu de transit mis à disposition de l’OSE par le gouvernement français où ils seront accueillis et entourés par les éducateurs de l’OSE.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :