fbpx
accueil > Actualités > Inauguration du centre socio-éducatif Fanny Loinger de Créteil

Inauguration du centre socio-éducatif Fanny Loinger de Créteil

fanny loinger

@Michel Escuriol

De gauche à droite : Patricia Sitruk, Jean-François Guthmann, Laurent Cathala, Isabelle Santiago, Tamar Jacobs

 

Le centre socio-éducatif Fanny Loinger, dédié aux enfants en difficulté, a été inauguré par Jean-François Guthmann, président de l’OSE et Patricia Sitruk, directrice générale, le lundi 29 septembre 2014 à 17h30 en présence de Christian Favier, sénateur, président du Conseil général du Val-de-Marne (représenté par Isabelle Santiago, chargée de la prévention et de la protection de l’enfance), Laurent Cathala, député-maire de Créteil, Martine Serra, directrice territoriale de la Protection judiciaire de la jeunesse du Val de Marne, Evelyne Montpierre, présidente du tribunal pour enfants de Créteil et de Tamar Jacobs, fille de Fanny Loinger.

L’OSE intervient en milieu ouvert depuis de longues années dans le Val-de-Marne. Dès 2011, une petite antenne de l’OSE avait été mise en place par l’association à Créteil afin de faciliter les déplacements pour les familles. Cet ancrage local sur le département et cette démarche de proximité ont porté leurs fruits puisque l’OSE a été lauréate de l’appel à projet lancé par le Conseil général et la préfecture du Val de Marne. L’objectif de ce centre, via des mesures ordonnées par le Juge pour enfants, est de protéger les enfants bien sûr, mais aussi de soutenir des familles en grande difficulté face à des problèmes de négligence parentale, de conflits exacerbés de couple, de violence, de grande précarité, de logement…

Outre le travail concernant l’Action Educative en Milieu Ouvert, l’OSE développe sa mission de conseil aux familles, dans le cadre du soutien à la parentalité.

Le centre se nomme « Fanny Loinger » en hommage à cette assistante sociale, résistante, qui s’est engagée dès 1941 aux côtés de l’OSE pour s’occuper des Juifs étrangers réfugiés à Marseille. En août 1942, elle parvient à faire sortir des enfants du camp des Milles. Elle est nommée responsable de la région Sud-est du réseau clandestin Garel en 1943 et y organise le sauvetage de 500 enfants. Après la guerre, elle est chargée d’accompagner 350 enfants rescapés du camp de Buchenwald vers la Suisse.

 

 

Pour en savoir plus sur le centre : www.ose-france.org/enfance/l%E2%80%99action-educative-en-milieu-ouvert/antenne-aemo-de-creteil/

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :