Le CAJ Robert Job de l’OSE lance son blog !

Le Centre d’Activité de Jour Robert Job, situé dans le 12e arrondissement de Paris, est à l’initiative d’un nouveau blog. Son ambition ? « Partager avec vous notre travail, nos activités, nos pensées et notre ressenti. » Et pour ce faire, les usagers du CAJ ne manquent pas d’idées. La page web (http://cajrobertjob.over-blog.com/) prend vie avec des textes courts mais efficaces et des photos attrayantes, mis en ligne par un éducateur avec le concours des adultes accueillis. On y voit tout à tour l’image d’une « salade de fruits, jolie, jolie… », l’autoportrait d’Audrey, une personne handicapée de l’établissement se plaisant à communiquer non sans humour sa passion pour la cuisine à travers la recette de la pizza (« Pendant que ça cuit, je danse »)… Cette plateforme témoigne de l’extrême diversité des ateliers (jardinage, poterie…) et visites culturelles proposés par l’établissement. Et permet au passage de donner un visage aux adultes de la rue Charles Baudelaire !

 

Site : http://cajrobertjob.over-blog.com/

L’OSE présente lors de la commémoration de la rafle du Vel’ d’Hiv

Jean-François Guthmann, président de l’OSE, et Patricia Sitruk, directrice générale, ont assisté à la cérémonie de commémoration de la rafle du Vel’ d’Hiv dimanche 20 juillet à Paris. A l’occasion du soixante-douzième anniversaire de la rafle, le premier ministre, Manuel Valls, a prononcé un discours avec des propos forts et émouvants.

La rafle du Vélodrome d’Hiver le 16 juillet 1942 est la plus grande arrestation massive de Juifs réalisée en France pendant la Seconde Guerre mondiale. En juillet 1942, le régime nazi organise une rafle de Juifs dans plusieurs pays européens. En France, le régime de Vichy mobilise 7 000 policiers et gendarmes à Paris pour exécuter l’opération. Le 17 juillet, en fin de journée, le nombre des arrestations dans Paris et la banlieue était de 13 152 dont 4 115 enfants. Moins de cent personnes, dont aucun enfant, survécurent à la déportation.

L’exposition « Sauver les enfants » s’installe au Camp des Milles, un écrin tout trouvé

volet historique

© Fondation du Camp des Milles Mémoire et Education – Tous droits réservés

L’exposition « Sauver les enfants, 1938-1945 » est présentée au public depuis le 21 juillet 2014 au Camp des Milles, situé près d’Aix-en-Provence. C’est un événement : l’exposition réalisée par l’OSE introduit de manière permanente le parcours muséographique du site-mémorial qui, après un travail de restauration important, a ouvert ses portes au public en septembre 2012. Il s’agit du seul grand camp français d’internement et de déportation encore intact et accessible au public. Le site-mémorial est résolument tourné vers la jeunesse, avec l’éducation au cœur de son projet.

C’est pourquoi l’exposition « Sauver les enfants » y trouve toute sa place. Elle retrace le parcours de dix enfants juifs sauvés par l’OSE pendant la Seconde Guerre mondiale depuis leur vie d’avant jusqu’à la cassure de la guerre, la séparation d’avec leurs parents, leur périple de refuge en lieux de cache et enfin, à la Libération, leur retour progressif à une vie normale, à jamais transformée.

« Sauver les enfants » a été conçu en 2012 à l’occasion des 100 ans de l’OSE. Un second exemplaire de l’exposition continuera son itinérance en France après des étapes à Lyon, Marseille, Toulouse, Montpellier, Lille, Beaugency, Wizernes…

 

Pour en savoir plus : www.ose-france.org/exposition-sauver-les-enfants/

 

 

 

Dr Elie Buzyn, membre d’honneur du conseil d’administration de l’OSE, a été décoré chevalier de la Légion d’honneur

Le Dr Elie Buzyn, membre d’honneur du conseil d’administration de l’OSE et ancien déporté, a été décoré chevalier de la Légion d’honneur des mains de l’ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault au Mémorial de la Shoah mercredi 9 juillet. Parmi les nombreuses personnes présentes, figuraient Patricia Sitruk, directrice générale de l’association, Katy Hazan, historienne, Eric Ghozlan, directeur du pôle enfance et Fabienne Amson, responsable d’Ecoute Mémoire Histoire.

L’OSE tient à le féliciter chaleureusement.

 

P1120710P1120746

Le club des aidants de l’OSE récompensé

prix-innovation

 

Le club des aidants de l’OSE a remporté le prix de l’innovation sociale lors des 1eres Journées Nationales Territoires de Longévité les 3-4 juillet 2014 à Nantes. Cette manifestation était organisée par le Gérontopôle Autonomie Longévité des Pays de la Loire.

Paul Benadhira, en charge du club des aidants, est intervenu lors de la 1ere journée sur le thème : « Comment accompagner les aidants de personnes en perte d’autonomie ? ». A l’issue de la journée, le prix lui a été remis.

Le club des aidants est comme son nom l’indique un soutien pour l’aidant.

Pour en savoir plus : www.jntl.fr

 

SONY DSC

 

Inauguration de la maison d’enfants Shatta et Bouli Simon : 6e maison d’enfants de l’OSE

Gérée par l’OSE depuis le 1er janvier, la maison de Laversine a été inaugurée vendredi 4 juillet et renommée à cette occasion maison d’enfants Shatta et Bouli Simon du nom du couple qui a veillé à la destinée de l’établissement de 1951 à 1993. Pendant la seconde guerre mondiale, ces derniers s’étaient illustrés en sauvant plusieurs centaines d’enfants juifs de la déportation à Moissac avant d’être transférés au château de Laversine au début des années 50. Le dévoilement d’une plaque à leur nom est un juste retour des choses. Plus d’une centaine de personnes ont assisté à ce moment très émouvant, à commencer par Ariel et Jean-Claude Simon, fils de Shatta et Bouli Simon. Des anciens de la maison de Moissac, ainsi que des représentants de l’amicale des anciens de l’OSE, étaient venus nombreux assister à cet événement.

Sylvie Houssin, 4ème Vice-Président, chargée de l’habitat et de la politique de la ville, de l’enfance et des familles au Conseil général de l’Oise, Claude Gewerc, Président du Conseil régional de Picardie, Jean-François Guthmann, Président de l’OSE et Patricia Sitruk, Directrice générale de l’OSE, se sont succédés au micro pour évoquer cette nouvelle page importante dans la vie du château.

 

IMG_3903@Alain Azria

Réunion des bénévoles de l’OSE

L’OSE a organisé mardi 1er juillet une réunion d’information rassemblant une cinquantaine de bénévoles. Daniel Kwiatowski, chargé depuis quelques mois de la coordination du bénévolat à l’OSE, est à l’origine de ce rendez-vous qui a été introduit par Patricia Sitruk. Dans son propos, la directrice générale a insisté sur l’importance « d’associer expériences et compétences de chacun, professionnels et bénévoles ».

Plusieurs directeurs d’établissements étaient présents, dont Francine Kosmann, directrice du service AEMO et Paul Benadhira, directeur des centres de jour Edith Kremsdorf et Joseph Weill, pour présenter leurs missions et préciser leurs besoins en matière de bénévolat.

En plus de leurs actions, les volontaires vont être, plus étroitement que par le passé, associés à la vie de l’association en étant conviés aux événements institutionnels et festifs qui ponctuent l’année.

La séance s’est clôturée sur un verre de l’amitié.

 

IMG_3596

L’OSE aux Assises nationales de la protection de l’enfance

Pour la 7ème année consécutive, ont lieu les Assises nationales de la protection de l’enfance (30 juin-1er juillet). Un grand rendez vous qui réunit chaque année plus de 1000 participants. Richard Josefsberg, directeur de la maison d’enfants Elie Wiesel à Taverny, a été convié au 1er jour de cette manifestation au Grand Palais de Lille à intervenir sur le thème « l’intérêt de l’enfant avant tout ». Son intervention, consacrée à une étude menée sur le devenir des enfants placés à l’OSE, n’est pas seulement intéressante pour notre association. Les enseignements tirés de cette « recherche-action », qui se base sur des jeunes « placés » entre 1970 et 2000 (restés plus de deux ans dans les structures de l’OSE), ont valeur de références bien au-delà. Il en est notamment ressorti qu’une stabilité dans le placement favoriserait une insertion sociale et professionnelle supérieure à la moyenne nationale. Outre Richard Josefsberg, était présent Eric Ghozlan, directeur du pôle enfance.

Pour l’édition 2014, l’accent est mis sur les questions de « prévention et de prise en charge », avec pour mot d’ordre : « malgré le poids du système, changeons de paradigme ».

 

Découvrez le programme des assises (2014)