L’OSE participe aux Journées des Justes à Dieulefit

L’OSE est partenaire des Journées des Justes (8 et 9 juin), organisées par la LICRA à Dieulefit. Pourquoi Dieulefit ? On le sait peu mais ce village fut un des foyers de la Résistance juive sous l’Occupation, accueillant réfugiés, politiques, juifs, tous persécutés par la police de Vichy et la Gestapo.

L’événement, qui se déroule sur deux jours, a pour fil directeur le questionnement suivant : « Si être juste ce n’est pas être un saint… « Qu’est-ce qu’être juste? Qu’est-ce qu’être un Juste? ». Pour tenter d’y répondre, la rencontre sera divisée en 3 parties :

–          un volet historique : pour faire le point sur cette distinction accordée individuellement par Yad Vashem et ce que fut l’activité des Justes dans le pays de Dieulefit ;

–          philosophique : qui interrogera la notion de Juste dans son rapport pragmatique à celle de Justice;

–          et enfin spirituel : qui tentera notamment d’explorer et d’articuler à l’intérieur des différents monothéismes les notions de « Juste » et de « Saint ».

Katy Hazan, historienne de l’OSE, interviendra sur le volet historique.

Cette manifestation est ouverte aux habitants du pays de Dieulefit qui y seront à l’honneur.

 

Pour vous inscrire, licra@licra.org.

Pour tout renseignement : 01 45 08 08 08

Journée football pour toutes les maisons d’enfants à Luzarches

 

Fotolia_foot

 

Jeudi 29 mai toutes les maisons d’enfants de l’OSE sont conviées à une journée football qui réunira de nombreux enfants, de tous âges et sexe confondus. L’initiative est venue de l’équipe éducative de la Maison des Champs de Luzarches, soutenue par Nathalie Vincent, sa responsable.

Le terrain et les vestiaires ont été gracieusement prêtés par la Mairie de Luzarches. Une belle journée en perspective !

 

 

Les Psoms Psoms boys en concert au Café des Psaumes le 29 mai

Robert Tchouldjian et Jean-Jacques Astruc, alias les Psoms Psoms boys, seront en concert jeudi 29 mai à partir de 17h au Café des Psaumes. En attendant, pour nous faire patienter, ils ont composé une chanson dédiée au Café des Psaumes, une sorte d’hymne à ce désormais haut-lieu du Marais, avec pour refrain « Café des Psaumes, rue des Rosiers, il y a toi, il y a moi (…) OSE, osez le Café des Psaumes, Osez, vous pouvez rentrer ».

Pour la petite histoire, Robert Tchouldjian et Jean-Jacques Astruc se sont connus au Café. Le premier est un musicien multi-instrumentiste (piano, violon…) qui a participé à plusieurs formations, le second a été le parolier d’Hervé Vilard, C.Jérôme… Leur répertoire : des chansons françaises et des variétés internationales. Voilà qui promet !

 

Voici la vidéo :

Avant-première cinéma organisée au profit de l’OSE par J’OSE dimanche 25 mai

Les Jeunes avec l’OSE (J’OSE) organisent une projection en avant-première du film « Swim Little Fish Swim » dimanche 25 mai, à 18H30, au Club de l’Étoile en présence des réalisateurs Lola Bessis et Ruben Amar.

Ce film franco-américain, indépendant, est une comédie* primée dans de nombreux festivals et présentée hors compétition à Cannes.

 

Pour vous inscrire à l’événement, cliquez sur: http://joseswim.eventbrite.fr.

Ainsi, vous ferez un don à partir de 15 euros au profit de l’OSE. Un reçu Cerfa est délivré dès 30 €.

 

SWIM

 

*Synopsis : Leeward et Mary n’arrivent plus à s’accorder. Mary, infirmière travailleuse, ne rêve que d’une chose : changer de vie. Elle reproche à son mari d’être un ado attardé et un père irresponsable. Leeward, musicien atypique et utopiste, se voit pour sa part comme un artiste incompris, un révolutionnaire New-Age. Lilas, jeune artiste Française de 19 ans, tente de faire ses preuves à New York et de s’émanciper d’une mère oppressante. Lorsque cette jeune fille pétillante emménage dans leur minuscule appartement de Chinatown, l’équilibre déjà fragile du couple chancelle de plus belle.

 

Depuis plus de 5 ans, J’OSE organise des événements et soutient l’OSE.

 

Infos pratiques :

L’accueil se fera dès 18H30, au cinéma Club de l’Etoile : 14, rue Troyon, 75017 Paris (métro Charles de Gaulle – Étoile). Puis le film sera présenté à 19h par les réalisateurs / acteurs du film.

Pour tout renseignement, contacter Déborah et Sarah sur groupe.jose@gmail.com

L’OSE retenue pour organiser le service civique en Israël

En France, le service civique a pris le relais, en 2010, du service militaire. Des jeunes, de tous horizons, peuvent être volontaires pour participer à des missions d’intérêt général à dimension citoyenne en France ou à l’étranger. Pour partir en Israël, c’est l’OSE qui a été choisi conjointement par la France et l’ambassade d’Israël pour faciliter leur mise en œuvre.

L’Agence du Service Civique a vocation à mettre en place des projets facilitant l’engagement citoyen des jeunes, âgés de 16 à 25 ans. Il s’agit de leur offrir la possibilité de mener une mission d’intérêt général auprès d’une association ou d’une collectivité. Ils peuvent ainsi intégrer le domaine social, culturel, éducatif, environnemental, sportif, humanitaire… pour une période allant de six mois à un an. « Nous sommes très vigilants à ce qu’il n’y ait pas de substitution à l’emploi », précise Francine Meyer, responsable du développement international au sein de l’Agence nationale.

« Nous avons été sollicités par l’ambassade d’Israël qui avait eu vent de notre dispositif et souhaitait prendre en compte des demandes émanant de jeunes, juifs comme non-juifs », explique-t-elle. Une institution solide, professionnelle et expérimentée était nécessaire pour accueillir et former les jeunes, pour sélectionner les structures dans lesquelles ils pourraient s’intégrer en Israël et enfin les mettre en liens.

L’Agence du service civique a donc pensé à l’OSE. « Nous souhaitions qu’il y ait un opérateur unique pour la phase expérimentale de ce programme et l’OSE nous a paru être un partenaire idéal car c’est une association ouverte à tout type de publics », poursuit-elle.

Roger Fajnzylberg, responsable des actions de coopération internationale de l’OSE, se réjouit de cette mission : « nous allons élaborer des fiches de poste. Les jeunes postuleront chez nous et nous leur proposeront les offres les plus en adéquation avec leurs profils. Nous avons prévu d’organiser des formations pour les préparer au mieux ».

De nouveaux membres enrichissent le Conseil Scientifique de l’OSE

De nouveaux membres ont fait leur entrée au sein du Conseil Scientifique à l’occasion de la réunion annuelle qui s’est tenue à l’Université Paris 7-Denis Diderot. Etaient présents Arnold Migus, conseiller-Maître à la Cour des Comptes, ancien Directeur Général du CNRS et président du Conseil, Jean-François Guthmann, président de l’OSE, Patricia Sitruk, directrice générale et de nombreux membres et invités prestigieux, parmi lesquels Cédric Villani, médaille Fields de Mathématiques. Le rôle du Conseil est de porter un regard scientifique sur les projets de l’OSE dans ses différents domaines de compétences et de faire le lien avec le monde académique.

Cette année, 14 nouvelles personnes ont fait leur entrée :

  • Pierre ANGEL, psychiatre des Hôpitaux
  • Jacques BIOT, président exécutif de l’École polytechnique
  • David COHEN, chef du Service de Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent
  • Monique DAGNAUD, directrice de recherches au CNRS à l’Institut Marcel Mauss
  • Anny DAYAN ROSENMAN, maître de Conférence de Littérature
  • Albert HIRSCH, ancien chef de service de pneumologie à l’hôpital Saint-Louis à Paris
  • Emmanuel HIRSCH, directeur de l’Espace éthique/AP-HP et de l’Espace national de réflexion éthique Alzheimer (EREMA)
  • Christian HOFFMANN, administrateur de l’université Paris 7 Denis Diderot
  • Lionel NACCACHE, neurologue à l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière
  • Catherine NICAULT, historienne
  • Sophie NIZARD, maître de conférences de sociologie à l’Université de Strasbourg
  • Daniel VASMANT,  néphrologue à l’Hôpital Trousseau
  • Cédric VILLANI, Mathématicien français, directeur de l’Institut Henri-Poincaré et professeur à l’université Claude Bernard Lyon 1, Médaille Fields en 2010
  • Élisabeth ZUCMAN, médecin de réadaptation fonctionnelle

 

Le Conseil Scientifique compte désormais 34 personnalités issues du monde de la recherche.

Le programme des discussions était dense et varié. A l’ordre du jour :

–          le partenariat OSE / INSERM Dijon sur le thème « Cerveau, Corps, Musique et tango » expérimenté lors des séjours thérapeutiques des accueils de jour Alzheimer

–          l’étude comparative France /Japon sur les « aidants informels »

–          une présentation de la thèse de doctorat d’Angélique Gozlan, psychologue à l’OSE, sur les « Enjeux psychiques des réseaux sociaux chez les adolescents, une métapsychologie de la virtualescence »

–          la présentation de l’ouvrage de Katy Hazan, historienne de l’OSE sur les enfants cachés dans la Creuse pendant la guerre

–          le travail de l’association Musaïques présidée par Cédric Villani, autour de l’instrument OMNI avec les usagers de l’IME Raphael et de la MAS Alain-Raoul Mossé.

–          les résultats de la recherche action sur le devenir des enfants placés à l’OSE entre 1970 et 2000 produite en partenariat avec l’université Paris 10-Nanterre et le CREAS présenté par Richard Josefsberg

–          l’évolution du diplôme universitaire de protection de l’enfance en partenariat avec l’université Paris 7-Denis Diderot.

Ouverture du 1er appartement thérapeutique dédié aux personnes polyhandicapées

C’est un projet mûri de longue date qui s’est concrétisé lundi 5 mai, avec l’ouverture d’un appartement thérapeutique pour polyhandicapés. Il s’agit du premier lieu de ce type inauguré en France « En région parisienne, il n’existait rien pour ces personnes en état de grande dépendance », note Claude Cobut, directrice de cette maison d’accueil spécialisée.

Cet appartement est situé dans un bel immeuble flambant neuf rue de l’Ourcq à Paris dans le 19ème arrondissement. Il accueille 7 adultes polyhandicapés de 20 à 30 ans, dont 6 permanents et une personne en accueil temporaire. Cette « formule » en internat offre de nouvelles perspectives pour des familles bien souvent démunies face au handicap lourd de leurs enfants devenus adultes. C’est un pas très important vers l’autonomie pour ces derniers.

Face aux besoins et aux demandes nombreuses, l’OSE souhaiterait pouvoir ouvrir avec le soutien des pouvoirs publics d’autres appartements thérapeutiques dans les prochaines années et ainsi poursuivre son travail d’accompagnement vers l’autonomie des personnes handicapées.

Le Centre Socio-éducatif de Créteil a ouvert ses portes

L’OSE a ouvert le Centre Socio-éducatif AEMO Fanny Loinger à Créteil. L’objectif de l’AEMO, qui est une mesure ordonnée par le juge pour enfants, est de protéger les enfants bien sûr, mais aussi de soutenir les familles en grande difficulté face à des problèmes de négligence parentale, de conflits exacerbés de couple, de violence, de grande précarité, de logement… L ’OSE intervenait en milieu ouvert depuis plusieurs années sur le Val-de-Marne. C’est pourquoi dès 2011, une petite antenne de l’OSE avait été mise en place à l’initiative de l’association à Créteil afin de faciliter les déplacements pour les familles. Cet ancrage local sur le département et cette démarche de proximité ont porté leurs fruits et ont permis l’ouverture du nouveau centre soutenu par le Conseil général.

Les carences éducatives et l’évaluation des dangers qui pèsent sur les enfants sont les principaux défis à relever. Pour y faire face, un accompagnement personnalisé et des activités de groupe avec les enfants sont organisés. «Depuis le sauvetage de milliers d’enfants juifs pendant la guerre, l’histoire de l’OSE, est ancrée dans le soutien aux familles en grandes difficultés, certaines sont migrantes, exilées, particulièrement précarisées et en rupture de culture. Nous savons en effet comment nous adresser à ces populations-là, avec des équipes, entre autre rôdées à l’interculturel », confirme Francine Kosmann, directrice des services de Milieu ouvert.

Profitez d’un tarif préférentiel pour voir « Le Journal d’Anne Frank » en dessin animé au MAHJ

Le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme organise une projection spéciale du dessin animé « Le Journal d’Anne Frank » mercredi 21 mai à 15h. Il s’agit d’une adaptation fidèle du célèbre livre, sous la forme d’un film d’animation. Cet événement s’inscrit dans le cadre des ciné-goûters, un rendez-vous culturel destiné au jeune public (à partir de 10 ans).

Cette séance est introduite par Yaële Baranes, intervenante du service éducatif, puis sera suivie d’un goûter.

 

A NOTER : Vous bénéficiez d’un tarif préférentiel de 3 euros par enfant si vous téléphonez de la part de l’OSE.

Réservation indispensable par e-mail : reservations@mahj.org ou par téléphone au 01 53 01 86 48 (lundi au vendredi de 14h à 17h30).

 

AnneFrank-700

« Tel Aviv, ville architecturale » : une exposition de Laurence Bantman

Laurence Bantman expose ses œuvres au Café des Psaumes sur le thème « Tel Aviv, ville architecturale » du 1er au 30 mai. Ne manquez pas le vernissage qui aura lieu dimanche 18 mai à 15h en présence de l’artiste. Celle-ci dévoile, à travers ses œuvres, sa vision bien à elle de la bouillonnante ville :

« Tel Aviv est une ville de rêve qui condense à travers son architecture le passé, le présent, le futur.

Cette ville étonnante nous offre à chaque coin de rue une surprise parfois inquiétante en juxtaposant les buildings vertigineux avec les immeubles de style « Bauhaus » de trois étages, rénovés ou délabrés; prêts à être écrasés, engloutis mais toujours debout. Ils se reflètent fièrement et diffractent l’Histoire du pays sous différents angles dans les vitres de leurs mastodontes voisins.

Quelques particularités de la ville se révèlent à nous : Les couleurs de la fontaine Dizengoff transformée en soucoupe volante, celles des chaises empilées des plages, les conduits d’eau bleus et rouges qui jalonnent les quartiers, la profusion des moteurs d’air conditionné.

Un ensemble d’éléments que nous allons découper, assembler, coller, pour leur donner un nouvel aspect, un nouveau sens, une nouvelle esthétique.

L’aventure picturale continue avec cette ville envoûtante », Laurence Bantman.