accueil > Enfance > Maison d’enfants et foyer pour adolescents > Maisons d’enfants Eliane-Assa à Draveil

Maisons d’enfants Eliane-Assa à Draveil

Maison d’enfants Éliane-Assa
65, rue Danton 91210 Draveil
Tel : 01 69 52 48 60
Fax : 01 69 52 48 75
Mail : eliane.assa@ose-france.org

Missions
La maison d’enfants Éliane-Assa accueille des enfants rencontrant tous types de difficultés transitoires ou durables qui mettent l’enfant en danger ou entravent gravement son épanouissement personnel dans son environnement naturel.

Elle propose un hébergement et un accompagnement dans le cadre d’un projet éducatif personnalisé, la scolarité étant assurée à l’extérieur.
L’intérêt de l’enfant est toujours recherché, ainsi que son épanouissement et le développement de ses potentialités, l’aide au maintien ou à l’établissement de relations familiales « apaisées » est  travaillée.

 
Caractéristiques
Six groupes de vie permettent la répartition des enfants par âge.  Un bâtiment est réservé aux enfants les plus jeunes scolarisés en école primaire.
S’inscrivant dans le cadre du Schéma Départemental de l’Enfance de l’Essonne, la Maison d’Enfants a porté le projet de création du service d’AEMO de Massy avec lequel elle partage sa direction  depuis 2006 et peut ainsi être réactif quand un hébergement en urgence, ou une recherche de lieu de placement s’imposent.

 

Public
55 garçons et filles de 5 à 21 ans.

Afin d’éviter un éclatement familial, la maison d’enfants peut accueillir des enfants plus jeunes pour préserver les fratries.
MECS avec Habilitation Aide Sociale à l’Enfance et Protection Judiciaire de la Jeunesse

Prise en charge globale 365 jours par an, 24 heures/24.
Participation au dispositif d’accueil d’urgence de la DPJJ du Conseil général de l’Essonne.

 

Éliane Assa
Née à Tanger vers 1910, Éliane Assa accueille, de 1939 à 1942, beaucoup de réfugiés dans sa maison de Casablanca et se consacre après la guerre à des oeuvres de bienfaisance dont l’OSE Maroc. Elle sera même pendant un temps Vice-présidente de l’OSE. Dans les années 80, son mari Pierre Assa s’était activement engagé dans la construction d’une nouvelle maison qui porte aujourd’hui le nom de son épouse.