accueil > Catégories > Je me forme > Diplôme universitaire de Protection de l’Enfance

Diplôme universitaire de Protection de l’Enfance

 

>>> Télécharger la brochure 2016-2017

>>> Télécharger le bulletin d’inscription

>>> Télécharger l’accord de prise en charge employeur

 

kid_16
Le Kid © Roy Export S.A.S.

Sommaire :

Responsables
Présentation
Public
Enseignants
Contenu
Calendrier
Localisation
Coût de la formation
Candidature
Validation

 Responsables


Céline MASSON – Eric GHOZLAN
Equipe pédagogique : Xavier GASSMANN (direction des mémoires) – Anne PERRET (supervision) – Philippe PETRY (supervision) – Dimitry WEYL (direction mémoire)

En collaboration avec l’OSE (ŒUVRE DE SECOURS AUX ENFANTS), Association régie par la loi de 1901, reconnue d’utilité publique en 1951

Les cours du DU Protection de l’enfance ont lieu dans les bâtiments de l’OSE :

117, rue du Faubourg-du-Temple
75010 PARIS

Présentation


La protection de l’enfance en danger représente le champ d’application privilégié de la pratique clinique en institution. Elle reste cependant souvent méconnue des étudiants en psychologie alors qu’elle représente un enjeu fondamental des politiques publiques d’aide et d’action sociale. Selon l’ONED* :

– Le nombre de mineurs pris en charge en protection de l’enfance au 31 décembre 2013 est d’environ 288 300, soit un taux de prise en charge de 19,7 ‰ des moins de 18 ans.
– Le nombre de jeunes majeurs concernés par une mesure de prise en charge est d’environ 21 800, soit un taux de prise en charge de 9,5 ‰ des 18-21 ans.

La protection de l’enfance mobilise des savoirs et des compétences issues de domaines très diversifiés et requiert une approche pluridisciplinaire à la fois juridique, éducative et clinique. Dans l’acte de protection d’un enfant en danger est mis en jeu un dispositif complexe dont l’objectif est de faire cesser le danger et de permettre à l’enfant de recouvrer un environnement stable et suffisamment bienveillant, nécessaire à son bon développement. Ce dispositif qu’il soit administratif ou judiciaire mobilise psychiquement le sujet par le jeu relationnel des professionnels qui interviennent comme tiers dans des relations familiales troublées.

Le programme de ce DU aborde en particulier les domaines historique, psychopathologique, éducatif, juridique et administratif du champ de la protection de l’enfance en faisant appel à des experts de ces différents domaines. Les courants éducatifs, pédagogiques ou institutionnels ont façonné des pratiques professionnelles dont il convient de déterminer les contours théoriques qui les fondent. Un détour par l’histoire des mouvements éducatifs s’avère nécessaire pour se repérer parmi les différents courants associatifs qui constituent le paysage institutionnel actuel.

Un éclairage sur les lois de protection de l’enfance et sur le rôle et la place de chacun de ses acteurs, qu’il s’agisse des services de l’Aide sociale à l’Enfance, de la PJJ ou du Secteur associatif habilité est indispensable pour se repérer et développer un partenariat professionnel.

Nous étudierons l’impact psycho-social des lois de protection de l’enfance et en particulier la loi de réforme de mars 2007, actualisée par la loi Dini/Meunier voté par l’Assemblée Nationale le 1er mars 2016 et porté par la Ministre Rossignol qui a mené une large consultation à laquelle nous avons été associés.La place de l’expertise du clinicien dans l’évaluation du risque de l’enfant en danger est interrogée par la pratique en équipe pluridisciplinaire et nécessite une formation que ce DU se propose d’explorer dans ses dimensions les plus variées. La réflexion portera également sur l’actualité de la protection de l’enfance qui représente un enjeu de société majeur, situé au carrefour d’une médiatisation parfois outrancière et de son usage politique qui ont des conséquences concrètes sur la clinique institutionnelle et plus largement sur la politique de protection de l’enfance. Nous verrons aussi comment les représentations sociales portant sur l’éducation de l’enfant influent sur la pratique professionnelle ou bien encore comment les grands débats de société, les peurs relatives à la délinquance et la sexualité juvéniles, mais aussi la culture du principe de précaution neutralisent les initiatives éducatives. Ce DU s’inscrivant dans le cadre de l’UFR D’Études Psychanalytiques, nous verrons que c’est tout le champ de la psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent qui est concerné, allant du traumatisme de l’enfant maltraité à la carence éducative précoce ou aux troubles du comportement, à la dépression ou aux addictions et aux passages à l’acte. Des spécialistes de ces troubles viendront nous présenter l’état actuel de leur pratique et de leur recherche ou réflexion à partir de leur pratique clinique.

*Observatoire de l’Enfance en Danger a été créé par la loi du 2 janvier 2004. Il a pour mission de « mieux connaître le champ de l’enfance en danger pour mieux prévenir et mieux traiter ». Il publie un rapport annuel qui présente les caractéristiques officielles ainsi qu’une base documentaire sur son site www.oned.gouv.fr

 

Public


Ce Diplôme d’Université s’adresse à tous les professionnels de la santé (psychiatres, psychologues, médecins, infirmiers, travailleurs sociaux) ou en lien avec la protection de l’enfance (policiers et gendarmes, magistrats et juristes, cadres des services de protection de l’enfance qu’ils soient en exercice ou en formation). Un pré requis fixé à Bac+5 ou une expérience de terrain de plus de 5 années sera exigé.
Ce DU n’est pas ouvert aux étudiants (Licence ou Master) ni aux jeunes diplômés de moins de deux ans, relevant de la Formation Initiale.

Enseignants pressentis


(sous réserve de modification)

Sylvain BARBIER SAINTE MARIE, Vice-Procureur TGI de Paris Responsable du Parquet des Mineurs
Michèle BECQUEMIN, Maître de Conférences Université Paris Est-Créteil, Sociologue
Maurice BERGER, Chef de service en psychiatrie de l’enfant, CHU de Saint- Etienne
Michel BOTBOL, Psychiatre attaché à l’administration centrale de la PJJ (DPJJ)
Claire BRISSET, Médiatrice de la Ville de Paris, ancienne Défenseure des enfants
Michèle CREOFF, Directrice générale adjointe chargée du pôle enfance et famille du département du Val de Marne
Mathias GARDET, Maître de conférences en sciences de l’éducation, Paris-Saint Denis, historien
Xavier GASSMANN, Psychanalyste, chargé de cours à l’Université Paris Diderot, intervenant OSE
Eric GHOZLAN, Psychologue clinicien, directeur du pôle enfance de l’OSE
Yolande GOVINDAMA, Professeur Université de Rouen, directrice PMP
Richard JOSEFSBERG, Directeur de la Maison d’enfants « Elie Wiesel », OSE
Francine KOSMANN, Ancienne directrice adjointe DPJJ 94 et directrice des services de milieu ouvert de l’OSE
Gérard LOPEZ, Psychiatre, Président-Fondateur de l’Institut de Victimologie, Expert près la Cour d’Appel de Paris, fondateur de la Chaire Unesco « Aborder la violence »
Céline MASSON, Maître de conférences, HDR, Université Paris Diderot- Paris 7, psychologue, psychanalyste à l’OSE
Martine de MAXIMY, Magistrat honoraire, ancienne juge des enfants, ancienne présidente de la cour d’assises de Paris
Anne PERRET, Psychiatre, chef de service à l’Hôpital René Dubos
Philippe PETRY, Psychologue à la fondation d’Auteuil, responsable du Grape
Catherine REVEILLERE, Responsable de la CRIP 75-Cellule de Recueil, de traitement et d’évaluation des Informations Préoccupantes (CRIP 75)
Hana ROTTMAN, Pédopsychiatre et psychanalyste, consultante au service du Placement familial de l’OSE
Karen SADLIER, Docteur en psychologie, Institut de Victimologie
Catherine SULTAN, Juge pour enfants, ancienne présidente du Tribunal pour Enfants de Créteil, Directrice de la PJJ
Serge TISSERON, Psychanalyste, psychiatre, directeur de recherche à l’université Paris Diderot (sous réserves)
Anne TURSZ, Pédiatre, épidémiologiste, Directrice de recherche à l’INSERM, chercheuse associée avec le CERMES, a présidé le Comité d’orientation du Plan Violence et Santé mis en place en mai 2004 par le Ministre de la Santé et des Solidarités
Gilbert VILA, Pédopsychiatre, Centre de Victimologie pour Mineurs, Hôpital Armand Trousseau, Président de la SEVAP
Dimitry WEYL, Psychologue, chargé de cours à l’Université Paris Diderot

Contenu


Acquérir une connaissance théorique approfondie sur les plans historique, juridique, administratif et clinique des dispositifs de protection de l’enfance.
Cette formation complémentaire en protection de l’enfance permettra aux psychologues récemment diplômés de faciliter leur recherche professionnelle.
Favoriser une meilleure opérationnalité des professionnels issus de diverses disciplines intervenant dans le champ de la protection de l’enfance en permettant un repérage efficace des réseaux de partenaires.
Actualiser des connaissances des lois de protection de l’enfance.
Mobiliser les ressources personnelles et de réflexion pour l’analyse de situations complexes.
Maîtriser le cadre des différentes modalités d’intervention et les principaux acteurs de la protection de l’enfance.

Cette formation se veut clinico-théorique et sera basée sur :

• un enseignement clinico-théorique abordant les différents aspects de la protection de l’enfance sous la forme d’un cycle de conférences avec discussions se déroulant d’octobre à mai (voir la liste des conférences)
• un groupe d’échange clinico-théorique (1h30) animé par un enseignant autour du thème de la conférence du matin un vendredi sur deux en alternance avec :
• un séminaire de méthodologie du mémoire (1h30) qui permettra aux participants de rédiger le mémoire validant cette formation. Ce mémoire sera soutenu face à un jury constitué par les deux responsables pédagogiques.
• un atelier de supervision (2 groupe de 15 participants) : Ces groupes permettront à chacun des participants de pouvoir faire part des implications et des difficultés dans leur pratique au sein de la Protection de l’Enfance. Les participants pourront également réfléchir à l’utilisation qu’ils comptent faire de cette formation lors de leurs pratiques ultérieures.

 

Calendrier des enseignements


126 heures de cours sont échelonnées sur 18 journées et auront lieu le vendredi entre novembre 2016 et juin 2017, de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30 :

  • Vendredis 4, 18, 25 Novembre 2016
  • Vendredi 2 et 16 Décembre 2016
  • Vendredi 6, 20 et 27 Janvier 2017
  • Vendredi 3 et 24 Février 2017
  • Vendredi 3 et 17 Mars 2017
  • Vendredi 7 et 28 Avril 2017
  • Vendredi 5 et 19 Mai 2017
  • Vendredi 9 et 23 Juin 2017

Dépôt du mémoire : le 15 juillet 20167
Soutenance en septembre 2017.

Localisation


Les cours du DU Protection de l’enfance ont lieu dans les bâtiments de l’OSE :

OSE
117, rue du Faubourg-du-Temple
75010 PARIS

Tel : 01 53 38 20 01
Contact : Vanessa Caraty : v.caraty@ose-france.org

Accès : Métro Ligne 2 et 11 arrêt Belleville

Renseignements administratifs :
UFR Etudes psychanalytiques
Bât. Olympe de Gouges
bureau 414
8 rue Albert Einstein
75013 Paris

Pour venir :
Métro ligne 14, RER C : station Bibliothèque François Mitterrand
Bus : 62, 64, 89, 132, 325
Tram T3a : station Avenue de France

Adresse postale :
Université Paris Diderot Paris 7
UFR d’Études Psychanalytiques – Département Formation Permanente
case 7058
75205 Paris cedex 13

tél. : 01 57 27 63 94/ 96, nous écrire

Coût de la formation


1/ Frais pédagogiques :

paiement employeur ou paiement individuel : 1260 € (tarif unique)

>>> Télécharger l’accord de prise en charge employeur

2/ Droits administratifs :
L’inscription universitaire, pour 2016-2017 est requise afin de couvrir le temps de la formation et la soutenance qui aura lieu en juin 2017.
Le montant des droits est défini par arrêté ministériel chaque année en juillet.
A titre indicatif : montant des droits 2015-2016 : 261,10 €

SIRET : 197 517 238 006 59
Déclaration d’existence n° 1175 POO 1175

Candidature


Pour faire acte de candidature au DU Protection de l’enfance, veuillez nous faire parvenir :

• une lettre de motivation
• un curriculum vitæ, avec 2 photographies d’identité,
• une photocopie des diplômes,
• la fiche de candidature
• la fiche accord de l’employeur confirmant la prise en charge institutionnelle
• 2 enveloppes timbrées au tarif en vigueur et libellées à vos noms et adresse, à l’adresse suivante, et avant le 15 octobre 2016 :

Université Paris Diderot-Paris 7
UFR d’Études psychanalytiques
Service Formation Continue
Case 7058
75205 Paris cedex 13

Après examen de votre dossier par les co-responsables, une réponse écrite vous sera adressée par mail pour vous signifier l’acceptation ou le refus de votre candidature. Un entretien oral pourra également être signifié.

Une fois la candidature acceptée, vous devrez procéder à l’inscription administrative à l’Université selon les modalités qui vous seront indiquées. Cette inscription devra être validée avant le début des cours.

>>> Télécharger le bulletin d’inscription

 

Validation


Assiduité : ne seront tolérées que 20 % d’absences. Au delà, l’Université se réservera le droit de ne pas valider le diplôme.
Rédaction d’un mémoire, noté sur 10
Soutenance orale du mémoire, notée sur 10
Total sur 20
Note exigible : 10 sur 20.
Un stage en institution devra être réalisé par tout participant n’ayant pas de pratique professionnelle.

L’inscription universitaire en 2016-2017 est impérative et conditionne la remise du diplôme.