accueil > Actualités > L’OSE rend hommage au Grand Rabbin Henri Schilli, figure majeure du judaïsme français du 20ème siècle

L’OSE rend hommage au Grand Rabbin Henri Schilli, figure majeure du judaïsme français du 20ème siècle

 

Le 5 mars dernier, Patricia Sitruk, Directrice générale de l’OSE, accompagnée de nombreux cadres de l’association, a participé à l’hommage au Grand Rabbin Schilli, organisé par le Grand Rabbin Olivier Kaufmann, Directeur du Séminaire Israélite de France, et la famille Schilli, à l’occasion de la présentation du livre de Daniel Haïk : De la tourmente à la reconstruction.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence de Haïm Korsia, Grand Rabbin de France, Michel Gugenheim, Grand Rabbin de Paris, Joël Mergui, Président du Consistoire Central, Ariel Goldmann, Président du FSJU.

 

Le Grand Rabbin Schilli et l’OSE : une histoire commune

Durant la guerre, aumônier des camps d’internement de la zone Sud, le Grand Rabbin Schilli alerte sur le sort des internés et mobilise les moyens pour leur apporter un réconfort aussi bien matériel que moral. C’est lui qui organise l’entrée du premier médecin de l’OSE dans le camp d’internement d’Agde.

À Rivesaltes, il croise les assistantes internées volontaires de l’OSE qui, de l’intérieur du camp, organisent le sauvetage des enfants juifs. À leurs côtés, il bataille auprès des autorités préfectorales pour libérer familles et enfants, ainsi que les personnes âgées affaiblies, isolées qu’il fait hospitaliser afin de les mettre à l’abri, les sauvant ainsi de la déportation.

En 1955, c’est au côté du Grand Rabbin Henri Schilli que Georges Garel, Président de l’OSE, a célébré le 10ème anniversaire de la libération des camps.  Organisateur du réseau de sauvetage de l’OSE, Georges Garel a permis de sauver 2500 enfants juifs de l’extermination nazie.

Après-guerre, l’engagement social du Grand Rabbin redouble quand l’heure est à la reconstruction du pays et de la communauté juive mais surtout, pour l’OSE, à la reconstruction individuelle des orphelins survivants de la Shoah. Le Grand Rabbin Schilli sera présent chaque semaine auprès de ces enfants accueillis à Taverny- devenue maison Elie Wiesel, Draveil, Versailles où il enseigne l’hébreu, la tradition et la pensée juive et prépare les jeunes à leur bar mitzva.

Par la suite, le Grand Rabbin Schilli inscrira dans la durée son engagement au sein de l’OSE comme membre de son Conseil d’Administration pendant 15 années.

 

Aujourd’hui, pour perpétuer l’engagement du Grand Rabbin Schilli, l’OSE compte parmi ses cadres sa petite-fille Caroline Schilli Servadio. Avec elle, l’OSE porte l’héritage du Grand Rabbin : la générosité par les actes, la priorité à l’enfance et à la jeunesse, l’attachement à la transmission du judaïsme.

 

Laisser un commentaire

WordPress Video Lightbox
%d blogueurs aiment cette page :