accueil > Actualités > Jeunes volontaires français du Service Civique en mission en Israël : un 8ème envol

Jeunes volontaires français du Service Civique en mission en Israël : un 8ème envol

© Ambassade d'Israël en France

Ils s’appellent Alexandre, Elyse, Soraya, Théo, Alice… Ils ont entre 19 et 25 ans et font partie de la dernière « promotion » de 14 jeunes volontaires encadrés par l’OSE pour s’envoler le 15 février vers leurs lieux de mission en Israël.  Beaucoup ont leur master en poche – droit, marketing, lettres ou psychologie -, d’autres ont fait des études d’infirmier,  de psychomotricien, et on trouve aussi parmi eux un ancien policier… Entre tous ces itinéraires  personnels disparates, un point commun : la volonté de s’engager, de vivre une expérience humaine intense, de s’immerger dans une culture différente et complexe pour s’enrichir de ses valeurs, aller au contact de l’autre et donner de son énergie, de sa force, de son temps à ceux qui ont besoin de soutien.

Si les voyages forment la jeunesse, et le volontariat renforce  ses valeurs, ce type d’engagement ne s’improvise pas. Depuis plus de deux ans, l’OSE – opérateur et coordonnateur agréé du Service Civique pour la destination Israël – s’investit pleinement dans ce programme gouvernemental, en encadrant et en formant les futurs volontaires, afin de mieux préparer et organiser leur séjour.  Ainsi, cette huitième promotion partie ce 15 février a bénéficié d’un programme de préparation orchestré par Emmanuel Darmon, chargé à l’OSE de l’action à l’international : une journée de formation aux premiers secours PSC1 (Prévention et Service Civique de niveau 1), une préparation d’avant départ animée par Gingko  sur les thèmes de l’engagement citoyen et de la vie à l’étranger, la rencontre riche en échange et en questions avec une ancienne volontaire en Israël revenue de mission. Ce fut également l’occasion pour la directrice générale de l’OSE, Patricia Sitruk, et la secrétaire générale, Esther Rozenkier, de leur présenter l’histoire de l’OSE, les raisons de son investissement dans le programme du service civique.

Et pour les remercier de leur enthousiasme et encourager leur engagement, l’Ambassadrice d’Israël en France, SE Aliza Bin-Nun, en présence de Jean-François Guthmann, président de l’OSE, les a invités à la veille du grand départ pour une présentation de la société israélienne ponctuée d’un déjeuner en avant-goût de leur aventure : leur tout premier falafel à l’israélienne, auquel étaient conviés des anciens volontaires en Israël avant la rencontre de ces derniers avec des acteurs de la société civile française œuvrant en faveur de la coopération franco-israélienne.

© Ido Bromberg - Ambassade d'Israël en France

C’est aujourd’hui la première veille de chabbat qu’ils passent en Israël : ils sont déjà sur les lieux de leurs missions, à Tzahalon, dans un centre gériatrique, à Reuth,  dans un centre hospitalier de rééducation, à Maon Nofim, Alut ou encore Kfar Nahman pour accompagner des personnes souffrant d’un handicap physique ou mental. Avec ce nouveau départ, ils sont désormais plus de 120 à s’être engagés avec l’OSE en Israël depuis le lancement du programme, maintenant Israël au deuxième rang des destinations internationales du service civique. Une fierté partagée avec les administrations des deux pays.

Bonne route et bonne chance à cette huitième promotion des volontaires français de l’OSE en Israël !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :